fermer la fenetre
Recevez GRATUITEMENT
- 4 fichiers de gestion Excel, qui vous aideront dans votre budget, votre projet immobilier, la gestion énergétique de votre logement.
- 3 E-books liés aux thématiques du Budget et de l'Investissement.
Votre adresse mail ne sera jamais cédée ni vendue à quiconque. Moi aussi je déteste les spams !

Radiateur électrique, comment bien le choisir

Suite à plusieurs demandes de lecteurs, voici des précisions sur les différents types de radiateur électrique. A travers ces données, j’espère vous aider et vous apporter des réponses relatives aux deux questions suivantes : « Quel radiateur électrique dois-je acheter pour mon logement ? Comment bien le choisir parmi tous les modèles disponibles actuellement ? ».

Quelles sont les différences entre les radiateurs électriques actuels ?

Il existe trois principes de transformation d’énergie électrique en énergie calorifique : la conduction, la convection et le rayonnement. Les appareils de chauffage domestique transmettent essentiellement leur énergie par convection et par radiation qui se complètent presque à 100%. (Rappel : le transfert de chaleur se produit toujours du corps le plus chaud vers le corps le plus froid).radiateur électrique

  1. La conduction reste anecdotique, elle se rencontre dans le cas d’un contact direct avec la surface chaude d’un radiateur, comme dans le cas des pieds sur un plancher-chauffant ou dans celui de l’utilisation de radiateurs sèche-serviettes dans les salles de bain.
  2. La convention transmet la chaleur par déplacement d’un fluide ou autre, chauffé au moyen d’une résistance électrique. Cette convection peut être naturelle ou forcée par une ventilation.
  3. Le rayonnement, pour sa part, restitue la chaleur par des radiations, « sans déplacement d’air ». On connait tous un bel exemple de rayonnement : le Soleil.

Il existe trois « familles » de radiateurs électriques que voici :

Le radiateur électrique : le convecteur

L’air ambiant froid qui est chauffé par la résistance placée à l’intérieur, entre dans la partie basse du radiateur, puis ressort par une grille. Cette catégorie de radiateur est vulgairement appelée radiateur électrique type « grille-pain ».

Avantages :

  • Appareil peu cher entre 30 et 200 euros environ
  • Monte rapidement en température

Inconvénients :

  • « Forte consommation électrique »
  • Mauvaise répartition de la chaleur
  • L’air en mouvement déplace les poussières allergènes
  • Assèche l’air ambiant
  • La différence de température entre le sol et le plafond peut être importante, d’où une sensation désagréable de pieds froids
  • Dès que le radiateur est éteint, il devient froid du fait de l’absence d’inertie

Le radiateur électrique : le panneau rayonnant ou radian

Il fonctionne sur le système du rayonnement thermique. Une plaque (métal, verre, pierre), chauffée par une résistance, renvoie sa chaleur qui rebondit sur les corps (personnes) et les objets (meubles, murs), pour se répartir dans la pièce.

Avantages :

  • Assez bon marché entre 200 et 1 000 euros
  • « Consommation électrique plutôt bien maîtrisée »
  • Chaleur considérée par un large panel

Inconvénients :

  • Utilise encore trop de convection
  • Peut modifier la qualité de l’air, assèchement

Le radiateur électrique : le radiateur à inertie

Il existe deux types de radiateur à inertie : le radiateur avec fluide caloporteur et le radiateur avec corps/cœur de chauffe. Tous deux emmagasinent la chaleur dans le matériau réfractaire ou le fluide pour la diffuser dans la pièce. Il existe des cœurs de chauffe en brique céramique, fonte, verre, pierre de lave, briques, stéatite, granit, aluminium… Attention, la capacité d’inertie thermique dépend du matériau choisi et du volume de cœur de chauffe. Les matériaux qui ont le plus fort pouvoir d’inertie thermique et d’accumulation de la chaleur sont par ordre décroissant, la pierre de lave ou stéatite, la brique, la fonte, le marbre et enfin l’aluminium.

Avantages :

  • Diffuse en continu une chaleur stable et homogène
  • Le gradient de température pour une hauteur de plafond standard, est compris entre 1 et 2°C
  • La convection est très douce
  • « Économique »

Inconvénients :

  • L’inertie ne convient pas pour les locaux qu’il faut chauffer rapidement sur des courtes périodes
  • Fuite possible pour un radiateur à fluide caloporteur
  • Bruit possible pour un radiateur à fluide caloporteur
  • Son prix entre 300 euros et 2 000 euros (à fluide jusqu’à 1 500 €)

Il existe aussi les radiateurs électriques dits accumulateurs. Ils utilisent le même principe de l’inertie thermique mais fonctionnent en deux temps. Ils stockent la chaleur la nuit pendant les heures creuses,  et la restituent durant la journée.

Avantage :

  • Le tarif appliqué aux heures creuses est 30 à 40% inférieur au prix des heures pleines.

Inconvénients :

  • Radiateur volumineux, peu esthétique et lourd (un poids d’environ 200 kilos)
  • Bruyant pour ceux qui utilisent des ventilateurs pour extraire l’air chaud
  • Il faut souscrire un contrat heures creuses ou tempo
  • Le prix d’achat, à partir de 800 euros





 

N’achetez pas n’importe quel radiateur électrique !

Comme tout ce qui touche au cœur de l’habitation, les produits et solutions de chauffage électrique doivent obéir à des normes de qualité, de sécurité.

Il existe des labels à connaître :

NF Electricité Performance, la marque NF Electricité Performance garantit un émetteur de chauffage électrique de haute qualité qui respecte les normes de sécurité.

La catégorie C de cette marque repère les émetteurs les plus économes en énergie.

NF – USE, la marque de qualité et de sécurité pour les systèmes à accumulation et leur câbles, et les films chauffants.

CE, le marquage garantissant le respect des directives européennes de sécurité et de compatibilité électromagnétique.

Classe II, cette classe indique que l’appareil bénéficie d’une double isolation électrique, ce qui élimine les risques de contact dangereux et évite le raccordement à la terre.

Un dernier point très important : ne négligez pas la régulation, c’est à travers elle que « tout se joue » pour un radiateur électrique. Étant donné qu’il a une très faible inertie, on arrive très bien à le réguler, il y a donc d’énormes économies à la clé. Il n’y a pas de grande différence de consommation entre tous les radiateurs cités, « une résistance électrique reste une résistance électrique ». C »est bel et bien la régulation qui engage l’économie. Dans tous les cas, quelque soit votre choix, pour avoir un maximum de confort et obtenir une économie d’énergie manifeste, pensez à l’isolation.

Vos commentaires sont les bienvenus, n’hésitez-pas à réagir.

Recevez GRATUITEMENT

- 3 fichiers de gestion Excel, qui vous aideront dans votre budget, votre projet immobilier, la gestion énergétique de votre logement.

- 3 E-books liés aux thématiques du Budget et de l'Investissement.


 

37 Responses to Radiateur électrique, comment bien le choisir

  1. Damien janvier 20, 2013 at 13 h 17 min #

    Bonjour Olivier,

    Ton article tombe plutôt bien, je cherche à remplacer un radiateur électrique de type « grille pain » par un panneau rayonnant ou à inertie. Le problème de poids du radiateur à inertie me freine, car avec des murs en placo il faut que je le pose directement au sol, à moins qu’il y ait une technique spécifique (je ne suis pas vraiment un bricoleur dans l’âme). Les prix sont également élevés. Donc si je comprends bien, un bon rapport prix/qualité/installation/rendement serait peut être le panneau rayonnant?

    A+
    Damien

  2. Jimmy G janvier 20, 2013 at 18 h 26 min #

    Bonjour Olivier et merci pour cet article 😉
    J’opterais bien pour un radiateur à inertie mais l’inconvénient qui me dérange c’est le bruit et le risque de fuite du fluide.
    Laquelle de ces solutions permet un bon rapport consommation/rendement ?

    @+

  3. Olivier G janvier 20, 2013 at 21 h 02 min #

    Bonjour Messieurs,

    Je vais donc vous répondre collectivement. Cela dépend de beaucoup de critères : par exemples, si vous avez une isolation extérieure ou intérieure, comment vous utilisez votre logement d’une manière générale (si vous êtes y êtes toute la journée, si vous partez au contraire travailler et n’y rentrez que le soir, s’il reste vide pendant plusieurs jours…).

    Vous l’avez compris nous n’avons pas tous les mêmes besoins, ces derniers dépendent de notre type de logement, de notre quotidien. Cependant, vous avez raison sur un point, le panneau rayonnant est un très bon appareil prix/qualité/rendement. Je rappelle que les rendements des radiateurs électriques sont extrêmement proches ! On ne peut pas faire 10-30 voire 50% d’économies comme l’évoquent certains fabricants, une résistance électrique reste une résistance électrique. La régulation reste et demeure le seul moyen assurant de véritables économies d’énergie.

    A bientôt,
    Olivier G.

  4. Victor janvier 24, 2013 at 16 h 48 min #

    Bonjour
    C’est très technique, j’ai du m’y reprendre à plusieurs fois pour bien me plonger dans le sujet
    En l’état, j’utilise un petit chauffage à huile pour le séjour et guère plus : je préfère engager mes efforts dans l’isolation thermique de mon chez-moi, qui me semble au final la plus pertinente et moins consommatrice, et bien évidemment… rendre honneur aux pulls de ma grand-mère !
    Conseil : ajoute des exemples complétés d’images pour chaque mode de chauffage, ça permet de mieux se projeter.
    Bon hiver !

  5. Aurore janvier 24, 2013 at 22 h 41 min #

    Bonjour, et bravo pour ce blog très intéressant,

    Alors finalement, il semblerait que ce ne soit pas une si bonne affaire de remplacer les convecteurs classiques par de nouveaux beaucoup plus chers, et qu’il vaut mieux acheter un programmateur… (ou j’ai mal compris l’article ?)
    Chez nous, 57m2 chauffés par convecteurs avec programmateur, tout électrique (ballon d’eau chaude), nous reviennent à 70 euros par mois pour toute la conso électrique, je trouve ça vraiment correct. En même temps on est raisonnables sur la température, pas plus de 20 degrés les heures de chauffe.
    Vu les prix des radiateurs plus élaborés, je ne pense pas que ce soit une bonne affaire pour nous.
    Par contre en effet, comme vous le dîtes, l’isolation joue certainement un rôle très important (nous sommes dans un immeuble récent).

  6. Olivier G janvier 27, 2013 at 18 h 42 min #

    Bonjour,

    @ Victor, bien sûr, plus on va isoler son logement, plus celui-ci sera « économe » en énergie et non, « une passoire énergétique ».
    Merci du conseil, je prends bonne note.
    A bientôt

    @Aurore,
    Tout d’abord, merci pour le compliment qui fait toujours plaisir. J’espère que mon blog pourra vous aider…
    Oui, vous avez raison, la régulation est primordiale.
    Concernant vos consommations, je ne peux pas me prononcer sur vos données personnelles. Cela dépend de la zone géographique : si vous habitez à Paris, à Marseille ou à Colmar, vos besoins en chauffage ne seront pas les mêmes. Il y aussi le comportement au quotidien qui joue un rôle et, le niveau d’isolation du logement, vous avez raison.

    A bientôt,
    Olivier G.

  7. Anonyme février 26, 2013 at 12 h 11 min #

    Je trouve votre article très intéressant et bien expliqué.

    Conseillerez-vous une forme particulière (horizontal, vertical, etc.) pour les radiateurs électriques afin d’augmenter le rapport consommation/chauffage d’une maison ?

    • Olivier G février 27, 2013 at 19 h 07 min #

      Bonjour,

      Un point intéressant que je souhaite souligner… Je n’ai pas d’expériences ou d’études pouvant justifier « d’une cause à effet » avérée, relative à la forme des divers radiateurs électriques existants, sur le rapport consommation/chauffage. Je pense tout de même qu’à surface égale, il y aura une propagation de la chaleur similaire. Par contre, pour deux appareils de taille identique et installés sur un même pend de mur, si un appareil est placé verticalement, du bas jusqu’en haut de ce mur, et l’autre est placé horizontalement, il est certain que le « confort ressenti » (relatif à la chaleur dégagée dans la pièce) sera tout à fait différent.

      Cordialement,
      Olivier G.

  8. nice avril 16, 2013 at 22 h 57 min #

    dur de choisir son appareil pour réchauffer sa maison, ceci dit merci pour cet article complet, car avec les travaux de ma maison je n’ai plus trop la tête a penser a tout mais c’est la qu’on remarque qu’il faut faire les bon choix et les plus judicieux pour équiper sa maison.

  9. lambert mai 17, 2013 at 22 h 15 min #

    Est-il nécessaire d’ isoler des murs de 60 d’une très vieille maison, avant de changer les radiateurs.
    Merci

    • Olivier G mai 21, 2013 at 19 h 18 min #

      Bonjour,

      Si vous parlez en terme d’économies d’énergie, il est bien plus intéressant d’isoler les murs que de changer les radiateurs.

      Si la question est doit-on isoler les murs d’une vielle maison de 60 cm d’épaisseur, ma réponse est la suivante :

      La Réglementation Thermique 2012, nous demande un coefficient de performance énergétique R = 5m².K/W pour les murs extérieurs.
      Par exemple, pour atteindre cette performance il vous faut environ :
      12 cm de polyuréthane
      20 cm de laine de bois
      25 cm de laine de verre
      505 cm de pierre (grès)
      575 cm de brique pleine
      Autant dire que les murs de 60 cm de cette vielle maison ne représentent rien en terme d’isolation.

      A bientôt,
      Olivier G

  10. diana juin 7, 2013 at 21 h 45 min #

    c’est vrai que les radiateurs électrique de type convecteur sont souvent installer lors de la construction d’un bâtiment ou d’une maison par défaut, mais cela comme vous dite il est gourmand en énergie par rapport à la chaleur dégager, j’ai opté donc pour chaque pièces et ces besoins en chaleur un type de radiateur bien spécifique.

  11. boris août 18, 2013 at 15 h 36 min #

    bonjour
    je me joints aux autres internautes pour signaler la clareté des explications,

    je souhaite aborder un sujet qui me semble important…… LE BRUIT……….

    Quels sont les radiateurs à inertie les moins bruyant lors de leur fonctionnement ( démarrage, chauffage de la matière ou arrêt )
    je me suis laissé dire que certains corps de chauffe et en particulier l’aluminium émet des « clics » ce qui est désagréable.

    Merci des vos réponses à venir surtout si vous en avez fait l’expérience ( agréable ou non )

    a bientôt sur votre site.

    • Olivier G août 31, 2013 at 16 h 51 min #

      Bonjour Boris,

      Tout d’abord merci pour le compliment, je m’efforce d’être le plus clair et explicite possible.

      Je ne peux pas vous répondre sur cette question de bruit, d’une part parce qu’il n’y a pas de norme qui référence le bruit de chaque matériel (marque, fabricant…) et d’autre part le bruit est une notion propre à chaque personne.

      Par contre, les « clics » sont la cause de la dilatation du matériel produite par la différence de température et cela « tous » les radiateurs électriques le font.

      Cordialement,
      Olivier G.

  12. Jessica septembre 17, 2013 at 12 h 01 min #

    Bonjour Olivier,

    Votre article est très explicite grâce à vous j’ai enfiiin compris quel radiateur est le mieux pour mes besoins : L’inertie.
    Effectivement nous avons une isolation impeccable et nous en sommes sur (construction récente des mains même de mes parents.)
    Nous avions jusqu’à l’hiver dernier des convecteurs (si je ne me trompe pas).
    Mais bonjour les odeurs aux démarrages, la consommation, et cette sensation de froid malgré le fait de chauffer toute la journée… Sans parler de cette impression d’étouffer au bout de quelques temps….

    Je dois aller voir les radiateurs à inertie susceptible de répondre à mes besoins en thermes de puissance et de matériaux (j’aimerais trouver Aluminium comme vous l’avez conseillé)

    En revanche j’ai une question : vous surlignez la régulation.
    Sommes nous d’accord, la régulation est le fait de tempérer sa maison, même en étant absent ?
    Car quand je part la journée, je laisse les radiateurs à juste puissance afin de tempérer la pièces. J’augmente la puissance lorsque je rentre.

    Cependant mon homme n’est pas d’accord avec moi et quand il part en dernier, éteint totalement les radiateurs… Pour ma part je ne pense pas du tout que ça soit un gains d’énergie, au contraire…
    Je n’ai jamais vu mes grands parents ou parents, chauffer comme çà… bien au contraire…

    Qu’en dites vous ?

    Je vous remercie d’avance du temps que vous m’apporterez.

    Bien à vous,

    Jessica

    • Olivier G septembre 18, 2013 at 20 h 04 min #

      Bonjour Jessica,

      Merci pour le compliment.

      Exactement ; j’insiste sur la régulation et vous l’avez bien compris « c’est ce qu’on appelle l’intermittence ». Abaisser le chauffage la nuit ou lors d’une absence, vous pouvez baisser de 2-3°C le chauffage 1h avant d’aller vous couchez et quand vous vous absentez plus de 2 heures. Vous pouvez aussi consulter l’article que j’ai écrit sur 20 écogestes gratuits et efficaces. http://www.economiseretinvestir.com/eco-gestes-gratuits-efficaces/

      Le fait de couper totalement les radiateurs à chaque fois que vous partez, est à adapter selon l’isolation de votre logement. Par exemple, si celui-ci n’est pas isolé et perd « 10°C » rien qu’en partant 6 heures, je vous déconseille alors de les éteindre, pour votre portefeuille d’une part, et d’autre part pour vous personnellement, car le temps de remise en chauffe vous fera « perdre » des heures de confort !

      Cordialement,
      Olivier G.

  13. Françoise D octobre 13, 2013 at 11 h 31 min #

    Bonjour Olivier
    Mille mercis pour ce travail de clarification. À la retraite (66 ans), j’habite en HLM avec le tout électrique. L’isolation des fenêtres commence à désirer. Mon radiateur électrique « rayonnant » acheté il y a 15 ans vient de rendre l’âme dans la pièce à vivre.
    Ja vais le remplacer. Pas par un convecteur, je deviens allergique à la poussière. Par quoi, sachant que cet investissement ne m’appartiendra, pas étant locataire ? La facture d’électricité a fait un bond de 30% en un an et on promet une explosion en 2015… Faut-investir dans un radiateur à inertie ?
    Bien cordialement
    Françoise D

    • Olivier G octobre 14, 2013 at 18 h 51 min #

      Bonjour Françoise,

      Je vous rejoins quand vous évoquer de ne pas remplacer ce radiateur par un convecteur car vous êtes allergique à la poussière. Vous pouvez bien sûr envisager un radiateur à inertie car au vu de votre situation (retraité), je suppose que vous allez être « plus souvent » à la maison.

      Je reviens aussi sur un point, vous parlez de vos fenêtres, bien sûr si la chaleur produite passe directement par les fenêtres qui ne sont plus étanches…, il est bien évident que vous n’obtiendrez aucun bénéfice en changeant vos radiateurs. J’ai d’ailleurs écrit un article, « Fenêtre, comment les choisir ? » http://www.economiseretinvestir.com/fenetres-comment-les-choisir/ Il s’agit donc de penser au changement des fenêtres avant celui des radiateurs. En tout cas je dirais que l’énergie que nous ne consommons pas est la moins chère!

      Autre point également, vous parlez d’un bond sur votre facture énergétique de 30% :
      Si vous parlez des tarifs, je ne pense pas que vous êtes chez un fournisseur au tarif réglementé car ce dernier n’a pas augmenté autant (au 1er janvier 2013 2,5% et au 1er août 2013 5%). Toutefois, je vous rejoins sur le fait que les tarifs de l’électricité ne vont qu’augmenter dans les années futures.
      Si par contre l’explication des 30 % d’augmentation de votre facture d’électricité est liée à une augmentation de vos consommations énergétiques, il faut alors vous posez plusieurs questions, est-ce que l’hiver a été plus rude (comparaison des DJU)?, est-ce que j’ai chauffé plus près de 22°C que de 20°C l’hiver précédent ?…

      Cordialement,
      Olivier G.

      • françois octobre 18, 2013 at 8 h 05 min #

        Bonjour Olivier

        pouvez vous me donner 1 conseil pour acheter des radiateur avec coeur de chauffe quel fabricant me conseillez-vous

        • Olivier G octobre 20, 2013 at 17 h 21 min #

          Bonjour François,
          L’article énonce beaucoup de conseils à lui seul 😉 Malheureusement, je ne peux pas vous conseiller un fabricant particulièrement. Il y a énormément de marques sur le marché; en respectant vos besoins et les conseils de mon article, vous trouverez les radiateurs qu’il vous faut.
          Cordialement,
          Olivier G.

  14. ludovic baratier octobre 14, 2013 at 13 h 35 min #

    bonjour

    merci pour cet article très clair et instructif

    ludovic
    ludovic baratier Articles récents..Bourse : Axa, pourquoi acheter ?My Profile

  15. Frederique G octobre 31, 2013 at 10 h 59 min #

    Bonjour Olivier,
    Merci pour votre article si instructif!
    Nous avons une maison traditionnelle en montagne au cœur du Cantal, les murs sont en pierre de lave de 1 m de large. La retraite venant, nous allons passer plus de temps dans cette résidence secondaire, où, il n’y a pas de chauffage à part un poêle à bois « Godin » dans la cuisine et une cheminée ouverte (un Cantou) dans le salon.
    Les chambres ont des convecteurs.
    Nous avons isolé les greniers avec de la laine de verre et les fenêtres sont neuves à double parois.
    Nous aimerions poser des radiateurs électriques (commandables à distance lorsque nous arrivons) dans ce grand salon-salle à manger de 60 m2 , où il peut faire glacial!
    Mais lesquels ?
    Cordialement

    • Olivier G novembre 1, 2013 at 12 h 49 min #

      Bonjour Frédérique,

      Votre compliment récompense mon travail fourni et surtout confirme que l’objectif est atteint, merci pour cela.

      Comme je l’ai mentionné pour François, l’article énonce beaucoup de conseils pour sélectionner vos radiateurs électriques. Malheureusement, je ne peux pas vous conseiller un fabricant en particulier, surtout sur votre précision de commande à distance, j’avoue ne pas m’y connaitre personnellement.

      Je souligne que vous avez commencé par le commencement, c’est-à-dire isoler votre logement.

      Cordialement,
      Olivier G.

  16. Damien 13 novembre 28, 2013 at 9 h 13 min #

    Bonjour,

    Merci pour cet article très clair.
    Pour autant j’ai toujours beaucoup de difficultés à trouver une solution adéquate à mon logement.

    Nous occupons une petite maison toit plat construite fin des années 50 constituée au rez de chaussée d’une cuisine et pièce à vivre avec clim réversible.
    À l’étage 3 chambres, salle d’eau et ww avec présence également d’une clim réversible dans le petit couloir donnant accès à ces pièces.

    Les murs des chambres ont tendance à suinter. De la moisissure tend à apparaître dans les pièces d’eau voire même dans les chambres.
    J’imaginais donc mettre dans chaque chambre un tout petit radiateur électrique afin de maintenir une température d’ambiance autour de 18 / 19 afin de compléter la clim réversible.

    Quel type de radiateur serait adapté? Nous avons un contrat heure creuse et souhaitons avoir une très faible consommation supplémentaire et afin que cela occupe le moins de place possible.

    Avez vous quelques idées à me soumettre.
    Par avance merci

    • Olivier G novembre 29, 2013 at 18 h 49 min #

      Bonjour Damien,

      Je n’ai pas assez d’informations pour analyser votre maison. Localisation géographique, entretien, fonctionnement de la climatisation réversible…
      Cependant, pour moi au premier abord, ce n’est pas forcément un problème de chauffage mais de ventilation ! Ces pièces se sont pas assez ventilées. Il faut aussi peut être voir s’il n’y a pas un problème d’étanchéité du toit plat qui gorge alors les murs en humidité !

      Cordialement,
      Olivier G.

  17. Jeff janvier 12, 2014 at 12 h 42 min #

    Merci pour toutes ces précisions. Malgré tout, la solution adaptée ne m’apparaît pas si claire !

    Par exemple, n’y-a-t-il pas un type de radiateur « mieux » adapté à un type de pièce (cuisine, séjour, chambre) ?
    Je pense peut-être au bruit dans une chambre (les tic-a-tic-a-tic lors de chaque cycle de chauffe).
    Dans une pièce à vivre, devant sa télé, on a besoin d’être dans un cocon bien au chaud (en évitant si possible la bon vieux plaid de mamie).

    Si je peux me permettre, il est très dommage que vous ne vouliez pas citer au moins quelques fabriquants SERIEUX de référence et quelques autres à éviter.

    • Olivier G janvier 12, 2014 at 20 h 01 min #

      Bonjour Jeff,

      Il y a effectivement des types de radiateurs qui peuvent être adaptés aux différentes pièces, mais c’est surtout en fonction de l’isolation mise en place, de la surface à chauffer et de son mode de vie général, qu’il faut adapter le type de radiateur quelconque. Personnellement, je mettrais peut être en avant les radiateurs à inertie voire rayonnants dans le salon-séjour, dans les chambres à la surface souvent plus petite et où la chaleur est plus faible des radiateurs rayonnants voire convecteurs, dans la salle de bain l’option soufflant peut être intéressante mais cela dépend encore une fois de son mode de vie personnel.

      Concernant la notion du bruit, je ré-édite le commentaire que j’ai écrit à Boris « Je ne peux pas vous répondre sur cette question du bruit, d’une part parce qu’il n’y a pas de norme qui référence le bruit de chaque matériel (marque, fabricant…) et d’autre part, car le bruit est une notion propre à chaque personne.

      Par contre, les « clics » sont la cause de la dilatation du matériel produite par la différence de température et cela « tous » les radiateurs électriques le font. » Je rajouterais que le bruit est peut être plus intense avec des radiateurs type à inertie avec du fluide ou des briques à l’intérieur.

      Il existe de nombreuses marques pour les radiateurs électriques, et je suis sûr que tout le monde connait celles qui existent depuis de nombreuses années. De plus, j’ai écrit un chapitre sur les normes pour acheter un produit fiable, comme vous le soulignez.

      Cordialement,
      Olivier G.

      • Lyna janvier 22, 2015 at 10 h 40 min #

        Pour la salle d’eau, le sèche-serviettes est un choix intéressant, car il est disponible en une multitude de modèle et couleurs, selon les préférences de chacun. Par contre, pour chauffer la pièce, un modèle plus puissant sera plus efficace. Dans l’idéal, les modèles électriques ou mixtes sont à privilégier, car ils fonctionnent en toute autonomie tout au long de l’année.

  18. flo mars 9, 2014 at 9 h 17 min #

    Salu a tous,
    Je viens de tomber sur un blog assez intéressant, moi j’habite dans une vielle maison et on ma toujours dit que la terre était un des meilleurs isolants naturels, et comme Olivier a leur pas mal dans son domaine ma question serait,
    donc ma maison a des mursde environ 80cm d’épaisseur et sont faits tout mélange confondu
    de la terre qui tient des galetsde riviere, des briques pleines tout en quinconce, que dois-je faire pour améliorer mon isolation.
    Cordialement

    A part sa il y a de trés bonnes choses a retenir sur se blog, bravo.

    • Olivier G mars 12, 2014 at 19 h 27 min #

      Bonjour Flo,

      Je ne sais pas trop quoi vous dire par rapport à votre mur, il faudrait connaître en plus les différents pourcentages des matériaux le composant, pour déterminer au mieux son « coefficient thermique », mais je peux déjà vous signaler que l’ensemble de votre mur n’est pas aux normes thermiques d’aujourd’hui.

      Pour répondre à votre question, pour améliorer votre isolation, il faut isoler ! Bien sûr, il ne faut pas prendre n’importe quel isolant et dans votre situation il faut faire attention à la migration de vapeur d’eau !

      Merci pour les compliments 😉

      Cordialement,
      Olivier G.

  19. Benjamin septembre 10, 2014 at 12 h 49 min #

    bonjour pour ma part j’habite amiens et souhaite amenager une cabane en bois en petit bureau.
    Elle fait 20 m2 et je compte mettre en isolation du POLYST.EXTRUDE EP.80MM, le bois est juste en clin.
    Vivant dans un marais je compte mettre des plaques hydrofuges. la porte sera en bois et fenetre aussi avec double vitrage.

    Pour le toit la tole existe deja mais je mettrai du Ba 10 avec une laine de verre d’epaisseur 300mm.

    Quel serez selons vous le chauffage le plus adapter???

    Merci à l’avance.
    PS : votre blog est une mine d’information

    • Olivier G septembre 15, 2014 at 10 h 59 min #

      Bonjour Benjamin,

      Dans votre situation, cela dépend surtout de la fréquence d’utilisation. Si vous allez travailler dans cette cabane 1-2 jours/ semaine ou tout la semaine car cette cabane est votre bureau d’entreprise…

      De toute façon, il y a plusieurs solutions soit des radiateurs électrique, soit un poêle à bois (bûche ou granulés) voir si votre cabane n’est pas loin de la maison et que vous êtes en chauffage avec un circuit hydraulique la possibilité de faire une extension de celui-ci si la chaudière est assez puissance.

      Merci de l’intérêt que vous portez à mon blog et pour le compliment ;-).

      Cordialement,
      Olivier G.

  20. Delphine octobre 10, 2014 at 20 h 50 min #

    Mon fils est asthmatique. Quel radiateur électrique vous me conseillez pour sa chambre. Merci

    • Olivier G octobre 16, 2014 at 12 h 19 min #

      Bonjour Delphine,

      Je vous dirais d’éviter les « grilles pains » qui brasse un peu la poussière et la brûle, ainsi que les ventilateurs électriques d’appoint… Je n’ai ensuite malheureusement pas de radiateur en particulier à vous conseillez.
      Pensez comme votre fils est asthmatique à vérifier la ventilation de la maison et plus particulièrement de sa chambre.

      Cordialement,
      Olivier G.

  21. olivier janvier 6, 2015 at 7 h 20 min #

    Bonjour
    et merci pour ces précisions. J’ai fait mon choix sur des radiateurs  » chaleur douce à inertie ». Le problème est maintenant le choix du radiateur et je suis un peu perdu dans la gamme des prix qui va grosso modo de 600 euros à 2000 euros. Les radiateurs de très haut de gamme autour de 1500/2000 euros ont ils vraiment des avantages qui justifient un tel écart de prix? Vous devez deviner à quelles marques je fais allusion.
    Merci

    • Olivier G janvier 6, 2015 at 11 h 55 min #

      Bonjour Olivier,

      Dans tous les achats, il y a des gammes de produits, Télévision, Appartement, Vêtement, les radiateurs électriques n’échappent pas à cette règle !

      Les critères à prendre en compte, sont les garanties, la régulation, la durée de vie (qui est très compliqué à estimer !). La marque se paye aussi, je pense que je ne vous apprends rien. Pour moi, le haut de gamme à 2000 € ne s’amortira pas par rapport à une gamme moins importante à 1000 € par exemple puisque le rendement du radiateur n’aura pas d’impact sauf avec la régulation qui peut varier, mais il faut aussi utiliser cette dernière pour obtenir cette économie !

      A bientôt,
      Olivier G.

  22. Henri janvier 13, 2016 at 13 h 42 min #

    Bonjour,
    Merci pour cet article intéressant et instructif.
    Moi personnellement, j’ai choisi le radiateur électrique à inertie car il permet d’avoir un meilleur confort : la chaleur est homogène et constante.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge