fermer la fenetre
Recevez GRATUITEMENT
- 4 fichiers de gestion Excel, qui vous aideront dans votre budget, votre projet immobilier, la gestion énergétique de votre logement.
- 3 E-books liés aux thématiques du Budget et de l'Investissement.
Votre adresse mail ne sera jamais cédée ni vendue à quiconque. Moi aussi je déteste les spams !

La location meublée saisonnière

Lors du bilan de la première année de cette acquisition immobilière (deux appartements : un F2 et un studio), j’évoquais la possibilité de changer le statut « en location » de ce dernier, « en saisonnier ». Ceci est donc aujourd’hui chose faite, puisque quelques mois plus tard, j’effectuais les démarches nécessaires à ce changement.

La location de mon appartement en meublé touristique à Colmar, a débuté mi-avril 2014. Comme vous l’aurez constaté, chers lecteurs et lectrices, lors du 2e semestre 2014, je n’ai pas beaucoup écrit sur le blog. 🙂 La mise en œuvre de ce nouveau projet en est la cause : y consacrer du temps (indispensable) fut en effet nécessaire pour « mettre en marche la machine », et ce comme il se doit. Évoquer ce projet dès lors aujourd’hui, me permet de vous exposer les chiffres sur 1 an de service, ce qui démontre déjà sensiblement le bien fondé, ou non, de cette idée de changement…

location appartement meublé gîte Colmar (1)

Comment se passe une location meublée saisonnière ?

Pour savoir si mon projet était réalisable (plausible si l’on peut dire), j’ai effectué une estimation de la demande potentielle, en prenant contact avec des personnes faisant déjà de la location meublée courte durée à Colmar. D’une manière générale, on peut aussi réaliser une annonce fictive pour savoir si ce type de location fonctionnerait dans sa localisation précise (lieu/ville où se situe la location saisonnière envisagée).

La photographie ci-dessus, vous montre une partie de ma location. Sa décoration a été réalisée par mes soins, avec l’aide appréciable de mon entourage. 😉

La durée minimum de séjour dans mon appartement est de 2 nuits. Dans cette location, tout est compris : chauffage, internet+TV, machine à laver, linges de lit, linges de toilette, et les « petits » accessoires indispensables tels que liquide vaisselle, savon pour les mains, sucre, huile, café, thé.

Pour gérer et effectuer le suivi de mes entrées/sorties, j’utilise tout simplement un tableau Excel.

Ma location meublée saisonnière

Depuis le début de l’activité, les retours et commentaires des voyageurs que j’ai obtenus sont (très) satisfaisants. Ces derniers apprécient les prestations et services proposés (les accessoires ne sont pas si « petits » finalement) et soulignent l’effort engagé pour proposer un confort optimal, pour favoriser leur bien-être, même s’il est de courte durée. Ils mentionnent très souvent également le bon accueil qui leur a été fait, ainsi que la qualité du logement dans son ensemble (certes petit, mais étudié de manière à offrir tout le nécessaire utile pendant le séjour). Tout se passe donc pour le mieux actuellement ! 🙂

Ces points positifs sont extrêmement gratifiants pour moi, car de son commencement jusqu’en décembre 2014, c’est moi-même qui gérais la totalité de cette activité : de l’annonce à la remise des clés, en passant par « l’administratif », l’accueil des voyageurs et les conseils donnés, ainsi que le ménage entre chaque départ/arrivée. Depuis janvier 2015, j’ai embauché une personne pour effectuer cette gestion locative : les entrées/sorties et le ménage, en conservant toutefois la gestion administrative du logement.

Autre information importante, j’ai fait labelliser ce logement en location meublée de tourisme 2 étoiles.

Quelques chiffres de ma location meublée touristique

Les dépenses

Afin de rendre le logement attractif et adapté, à l’image de ce que l’on attend d’une location meublée saisonnière, environ 3 000 € ont été nécessaires pour l’aménager. Cette somme comprend les dépenses relatives : au mobilier (meuble de cuisine, armoire, meuble d’entrée, table basse), au petit équipement (mini four, micro ondes, cafetière, lampes, box…), au lit (sommier, matelas), aux linges de toilette et lit, enfin aux « accessoires décoratifs » (plantes, tapis, parapluie et seau…).

D’autres dépenses viennent s’ajouter à celles déjà citées (même mineures, elles sont toujours « en plus »). Toutefois, dresser la liste complète de tous les achats n’est pas le plus important ici. Je souhaitais simplement donner un aperçu de l’investissement de « départ » qu’il est nécessaire d’effectuer en amont de la mise en location. J’ai financé moi-même cet investissement de « départ » grâce à une épargne de précaution. Sans ces économies, il est certain que je n’aurais pas pu concrétiser ce projet !

Sur une année, c’est-à-dire de mi-avril 2014 à mi-avril 2015, mon chiffre d’affaire s’élève à environ 11 000 €. Ce chiffre renvoie à un remplissage de 54%… Je peux donc faire mieux ! 😉 Ce chiffre correspond à : 197 nuitées louées, 66 entrées/sorties réalisées. En moyenne, ce sont des séjours de 3 nuitées qui ont été réservés. En partages, échanges et sourires, 20 nationalités différentes ont croisé ma route. 🙂

Le chiffre d’affaire

De ce chiffre d’affaire, il faut soustraire toutes les charges : l’électricité, l’eau, les charges de copropriété, le prêt bancaire, l’assurance PNO, la taxe foncière, « la taxe d’habitation » (CFE), les taxes de séjour, la femme de ménage, mes impôts… Rien que ça ! 🙂

Du temps

Entre la gestion, le check-in, le check-out et le ménage, j’estime que 3 à 4 heures par séjour sont nécessaires pour rendre l’appartement apte à l’accueil des voyageurs. Ces quelques heures passées représentent un temps considérable, qui plus est, lorsqu’elles se multiplient au cours de la semaine et au fur et à mesure des séjours demandés (2 à 3 fois par semaines). Une bonne organisation et gestion de son temps est donc nécessaire !

La Plateforme Airbnb

Les réservations de mon logement se font à 90% via la plateforme Airbnb. C’est une plateforme de locations meublées saisonnières « entre particuliers », que permet, pour tous les séjours souhaités, de vivre chez l’habitant et de louer une chambre privée ou un logement entier par exemple. Chacun trouvera « son bonheur » puisqu’une grande diversité de logements est proposée, et ce dans plus de 200 pays du monde, et une gamme de prix tout aussi large permet de répondre aux exigences de tous les budgets.

Cette plateforme m’a mis à disposition un photographe gratuitement pour réaliser des photos de mon appartement, qui plus est de qualité.

Contre frais de service (une commission), Airbnb met en relation un locataire et un propriétaire en s’occupant de tout « l’indispensable administratif » très contraignant. En effet, la plateforme gère la caution et les arrhes, le bail d’entrée. Elle propose également un service « après location » très appréciable et efficace, qui répond aux questions éventuelles, aide le propriétaire face aux désaccords ou désagréments rencontrés. Cette prise en charge totale de la part de la plateforme, constitue pour moi une raison majeure qui a orienté mon choix de cette plateforme plutôt qu’une autre. Elle gère toutes les contraintes administratives que tous et chacun, moi y compris, détestons généralement, ce qui simplifie concrètement la vie. 🙂 Par ailleurs, la fiabilité et le professionnalisme de cette plateforme sont constatés, ce qui justifie d’autant plus mon choix.

Pour tous les voyageurs désireux et curieux de découvrir l’Alsace, voici mon annonce ; c’est avec un grand plaisir que je vous accueillerai dans ma charmante petite ville alsacienne, Colmar. 🙂 🙂 Si vous souhaitez être parrainé(e) pour bénéficier d’un bonus de 22€ pour voyager, c’est par ICI !

colmar

Vous et la location meublée saisonnière

A travers cet article, je souhaitais être le plus complet possible. Je me suis attaché à retranscrire mon expérience relative à la location meublée saisonnière, en pointant les difficultés, le travail et les finances exigés et engendrés par un tel projet, mais aussi en mentionnant le plaisir qui en découle et qui permet quelque peu de récompenser les efforts engagés.

Il est certain qu’un projet de location, qui plus est saisonnière, requiert temps et dévouement. Sa mise en route d’abord, et son suivi ensuite ne peuvent se dérouler dans de bonnes conditions sans quelques sacrifices, finalement judicieux, pour aboutir au résultat (positif) attendu. Ceci n’est pas une surprise, tout projet réclame son lot d’investissements (physique, moral, financier…). Néanmoins, il est important d’y être préparé, averti, car vivre son projet est toujours bien plus difficile que de l’imaginer, malgré, qui plus est, la préparation physique et morale entreprise en amont de sa concrétisation.  😉

Sachant par expérience que le vécu d’un tel projet engendre un certain nombre de questions, si vous souhaitez vous aussi faire de votre location un lieu d’accueil saisonnier, ou si l’investissement dans ce secteur soulève de simples interrogations, n’hésitez pas à me solliciter via l’espace dédié aux commentaires ci-dessous, je tenterai de vous répondre en utilisant mon propre vécu afin de vous orienter au mieux. 😉

Conclusion

Cette expérience de la location saisonnière est indiscutablement un enrichissement pour ma part. Cet enrichissement est bien sûr financier, mais il est aussi humain, car la rencontre de voyageurs d’horizons si différentes s’avère être une source de connaissances, une ressource « humaniste » si je puis dire, que l’on ne peut imaginer. Je suis par conséquent ravi d’avoir entrepris un tel projet !

Malgré les belles rencontres, le partage et la satisfaction que l’on obtient lorsque les voyageurs se disent heureux de leur passage, il est évident que ce type de location n’est pas fait pour tout le monde ! Rigueur et organisation,  sympathie, compréhension et patience, sont des qualités requises pour faire de cette expérience un apport quotien. Les contraintes sont telles que l’on ne peut penser faire du saisonnier pour s’enrichir ! C’est un fait, mais mieux vaut être prévenu ! 🙂

Recevez GRATUITEMENT

- 3 fichiers de gestion Excel, qui vous aideront dans votre budget, votre projet immobilier, la gestion énergétique de votre logement.

- 3 E-books liés aux thématiques du Budget et de l'Investissement.


 

25 Responses to La location meublée saisonnière

  1. THEO mai 21, 2015 at 11 h 34 min #

    Bonjour, merci pour se super article, comment tu t’y est pris pour trouver le bon employé ? Comment et combien le rémunère tu?

    • Olivier G mai 21, 2015 at 15 h 01 min #

      Bonjour Théo,

      Pour trouver des personnes susceptibles de répondre à mon besoin, j’ai posté une annonce sur le bon coin et j’ai reçu quelques candidats. Après 3 mois, j’ai appris qu’une connaissance recherchait un petit boulot en plus de son emploi. J’ai choisi cette personne qui pour moi correspondait à la bonne personne. Nous avons signé un contrat via la convention collective nationale des salariés du particulier employeur, je l’a rémunère 10€ net de l’heure.

      Si vous avez d’autres questions n’hésitez pas.

      A bientôt,
      Olivier G.

  2. Loic mai 23, 2015 at 12 h 51 min #

    Bonjour Olivier,

    J’aimerai avoir plus de renseignement concernant le changement de statut du bien? les démarches effectuées ainsi que le prq de ce changement?
    Merci

    • Olivier G mai 23, 2015 at 15 h 38 min #

      Bonjour Loic,

      J’ai voulu changer d’une part pour éviter le turn over trop fréquent des locataires dans ce studio et d’autre part pour augmenter le rendement de ce logement ! J’avais aussi envie personnellement de tester la location touristique pour acquérir de une expérience supplémentaire ;-).

      Pour les démarches, une déclaration à la mairie a été nécessaire, et aussi informer les copropriétaires (non obligatoire), informer le centre des impôts, meubler et équiper le logement, labelliser le logement en meublé touristique (c’était mon choix), s’occuper du marketing (photos, annonce, plateforme de location…).

      J’espère avoir répondu à vos attentes.

      A bientôt,
      Olivier G.

      • Didier-Fabrice juin 4, 2015 at 17 h 36 min #

        Bonjour,

        Je vais faire un autre commentaire car il y a plein de choses intéressantes dans cet article. Je me permets cependant deux petites remarques dont l’une peut servir de réponse à Anthony.
        Outre la déclaration à la mairie (qui permet en particulier de mettre en place la perception de la taxe de séjour) il est nécessaire dans certaines communes d’obtenir une autorisation préalable de changement d’usage. Cette autorisation peut être donnée contre une compensation quelque peut rédhibitoire comme par exemple à Paris (malheureusement pour Anthony).
        A noter que la loi Alur a clairement positionné la location de coutre durée comme nécessitant le changement d’usage (certains tablaient sur un certain flou ce qui n’a pas empêché des condamnations mais maintenant il n’y a plus la moindre contestation possible)
        Je conseille vivement de prendre contact avec votre mairie car si certaines d’entre elles sont concernées de fait (en particulier les communes de plus de 250000 habitants) d’autres peuvent y accéder de leur propre initiative. Demandez à votre mairie ce qu’elles prévoient pour le changement d’usage des locaux d’habitation conformément aux articles L631-7 et suivants du code de la construction et de l’habitat comme ça elles verront que vous vous y connaissez un peu car il n’est pas toujours facile de tomber sur l’interlocuteur qui connait bien ce domaine.

        Second point c’est marrant de se lancer dans la location saisonnière pour éviter un turn-over trop important des locataires puisque c’est justement en location saisonnière qu’on a le turn over le plus important. J’ai bien compris l’idée quitte à avoir du turnover autant faire du saisonnier mais la formulation était amusante 😉

        • Olivier G juin 13, 2015 at 11 h 20 min #

          Bonjour Didier-Fabrice,

          Merci pour ton commentaire qui répond complètement et précisément à Anthony. Il y a « que » 70.000 habitants à Colmar ce n’est donc pas obligatoire ici.

          C’est vrai en te lisant cela m’a fait sourire aussi « pour éviter un turn-over important des locataires, je suis passer en location saisonnière » !

          A bientôt,
          Olivier

  3. Anthony mai 28, 2015 at 13 h 24 min #

    Hello Olivier, super ton article ! J’envisage de vendre un studio à Paris et je me demandais justement si la location saisonnière pouvait être une option. Mais dans mon cas, je ne pense pas (appartement situé dans le 19ème, pas vraiment le top du huppé).

  4. Pascal juin 4, 2015 at 17 h 34 min #

    Slt Olivier,

    Merci pour cet article complet (ou presque 😉

    Tu sais pourquoi je dis cela….hein ?!

    Non sans rigoler, je réfléchis actuellement à investir
    dans un appartement sur Paris pour faire de la
    location saisonnière et ton article m’a donné
    plein d’informations utiles.

    Petite question : on voit fleurir de nombreuses sociétés spécialisées dans le service à la personne (tondeuse, changer une ampoule, ecrire une lettre…). Penses tu qu’il serait possible d’utiliser l’une de ces stés pour la réalisation des états des lieux, le ménages et les menus travaux ?

    Encore merci pour toutes ces informations,

    Pascal

    • Olivier G juin 13, 2015 at 11 h 14 min #

      Bonjour Pascal,

      En effet, des sociétés spécialisées dans le service à la personne sont une possibilité. J’ai été démarché sur mon annonce AIRBNB de mon appartement par l’une d’elle pour me proposer leurs différents services pour ma location saisonnière, ménage, état des lieux…
      Je ne me suis pas plus renseigné mais c’est une solution, à voir.

      A bientôt,
      Olivier

  5. Didier-Fabrice juin 4, 2015 at 21 h 08 min #

    Bonjour,

    Comme je le disais dans mon précédant commentaire, je trouve qu’il y a de nombreux points intéressants dans ton article. Je précise que je fais aussi de la location saisonnière. Je vais donc interagir à propos des points qui ont retenu mon atention de concurrent ou plus exactement de confrère car nous sommes trop éloignés pour être vértitablement en concurrence.

    Premier point qui m’interpelle c’est le coût 3000 € qui n’est pas totalement anodin pour passer d’un meublé «classique» à un meublé de tourisme. J’ai la sale manie de beaucoup analyser. Probablement une déformation professionnelle puisque je suis chef de projet en informatique où le but du jeu est justement d’analyser des problématiques pour essayer d’y apporter des solutions.
    Du coup je me demande si ton meublé n’était pas un peu «léger» en équipement ce qui expliquerait le gros turnover que tu avais en location à l’année. Armoire, meuble de cuisine par exemple sont des équipements que je m’attends à trouver aussi dans un meublé à l’année. Pour ma part je n’ai ajouté que quelques éléments de décoration, le linge et la box internet par rapport à ce que j’aurai proposé en location à l’année. D’où évidemment un surcoût bien moindre.
    En tout cas tu as un appartement qui fait très classe sur les photos. Il faudrait peut être que j’investisse sur un bon photographe car je doute qu’Airbnb prenne en charge l’envoi d’un photographe en Guadeloupe… Il est clair que mes photos n’ont pas ce rendu même si je suis assez fier étant donné qu’une de mes photos a été piquée par un de mes concurrents.

    Deuxième point pour rebondir sur mon problème de sur analyse j’avais fait les calculs pour connaître la durée moyenne de séjour alors que tu l’indiquais la phrase suivante 😉 3 jours ça fait quand même court pour une moyenne. Pour ma part je me suis refusé de faire en dessous de la semaine. Je m’étais dit que de toutes façons pour la Guadeloupe les gens ne viennent pas pour 3 jours mais je constate qu’entre la clientèle locale ou régionale et les personnes qui font des combinés multi-îles je loupe pas mal d’opportunités.
    D’un autre coté le coût fixe par séjour sont tels que les courts séjour ne sont pas vraiment rentables. 3 à 4 heures de remise à propre plus le coût de déplacement si la location n’est pas assez proche de son domicile pour le faire à pied on ne doit pas être très loin du prix de deux nuits de location.
    Juste un petit détail en passant puisqu’on parle de rentabilité tu as intégré dans les charges le prêt bancaire. Celui-ci n’est pas entièrement une charge, seuls les intérêts sont une véritable charge le remboursement du capital est une création de patrimoine net. Le prêt dans son intégralité ne doit être pris que pour le calcul des flux de trésorerie. On peut ainsi avoir des flux de trésorerie entrants plus faibles (voire négatif !) mais des gains plus importants c’est le paradoxe de l’investisseur (certains ont tendance à confondre les gains avec les flux de trésorerie).

    Troisième point : tu es le premier que je vois qui a fait labellisé son meublé de tourisme. J’espère que tu nous feras un article détaillé pour expliquer les raisons de ce choix et surtout ton ressenti je pense que ça sera intéressant.
    Dans la commune de mon meublé de tourisme si on n’a pas fait de classement national la mairie fait son propre classement. J’ai donc aussi un nombre d’étoiles sans avoir le droit de m’en prévaloir (à leur décharge on est ici au pays du rhum ce qui n’est pas toujours compatible avec la prise de décisions sensées 😉 )

    Quatrième point et encore une exception par rapport aux location saisonnières que je connais. Avoir embauché un salarié plutôt que fare appel à un prestataire extérieur (souvent en auto-entrepreneur). Là encore je pense qu’un article sur ton ressenti d’ici quelque mois sera intéressant. Le coté adminsitratif et juridique n’est-il au final pas aussi «chiant» que gérer directement les entrées/sorties ?
    Sur un site d’intermédiation j’ai lu que la déduction fiscale pour services à la personne serait compatible avec la location saisonnière. Cela m’étonne car selon moi ce serait plutôt des charges à prendre en compte pour la déclaration des revenus bic (donc soit par l’abbatement forfaitaire soit selon le régime réel).
    Comme tu as fait labellisé ton meublé je suppose que tu as opté pour le micro-bic (enfin erreur de formulation puisque le micro-bic est d’office si on n’opte pas pour le régime réel) et donc un retour d’expérience sur le traitement fiscal lié à ton employé sera certainement fort intéressant.

    Je pense avoir fait le tour ce mes remarques et interrogations. Désolé pour la longueur du commentaire mais c’est clair que c’est super rafraîchissant de lire un article sur des choix qui se démarquent complètement de ce qu’on lit généralement dans les articles sur la location saisonnière.
    Si tu n’as pas l’intention d’écrire directement des articles sur les points sus-mentionnés mais que tu as envie de profiter d’une semaine en Guadeloupe quand il fera froid à Colmar on peut aussi prévoir la mise à ta disposition gracieusement de ma location saisonnière en échange d’une interview sur ces sujets.
    Je te laisse réfléchir en tout cas c’est une option envisageable.
    Didier-Fabrice Articles récents..Devenez un meilleur investisseur par le jeuMy Profile

    • Olivier G juin 13, 2015 at 11 h 52 min #

      Bonjour Didier-Fabrice,

      Je vais répondre à toutes vos remarques, ce n’est pas grave la longueur de votre commentaire, ce sont des questions intéressantes que d’autres personnes peuvent se poser ;-).

      Mon appartement était loué nu, la somme de 3.000€ correspondant à l’investissement total pour le passer en saisonnier : les meubles (armoire, lit, buffet, table…), les accessoires (vaisselles, linge de lit, plantes, décoration…) et les équipements (télévision, internet, lampe…).
      Au passage je dirai que c’est une bonne chose d’analyser ce qui nous intéressent surtout dans nos business.

      Merci pour le compliment « appartement qui fait classe sur les photos », ça fait toujours du bien de le lire-entendre ;-).

      AIRBNB a surement un réseau de photographe aussi en Guadeloupe, renseignez-vous. Le photographe qui est venu dans mon appartement avait son agence à moins de 5 km de Colmar, ce n’est pas un photographe de Paris qui est venu.

      Mon choix est de louer un séjour minimum de 2 nuits, par contre c’est sûr qu’en Guadeloupe le séjour minimum est la semaine, c’est logique pour moi aussi.

      Vous avez raison, je peux enlever les remboursements du capital de mon prêt bancaire, le bien s’amorti et devient de plus en plus à moi et non à la banque 😉 Ce qui améliore la rentabilité de ce logement 🙂

      J’ai fait labelliser mon logement en meublé de tourisme pour la question de la fiscalité, je bénéfice donc d’un abattement de 71% de mes revenus et oui je ne suis pas au réel avec cet appartement comme c’est moi qui faisait le ménage…

      Les services à la personne à ma connaissance ne fonctionnent pas avec les aides fiscales dans une location saisonnière car ce n’est pas une résidence principale ou une résidence secondaire non occupée !

      Pour l’instant avec la personne que j’emploie cela se passe bien ce n’est pas si embêtant que cela et pour que je continue à développer mes revenus passifs, il me faut du temps donc il fallait que je délègue quelques tâches.

      Oh, merci pour l’invite ;-). Pourquoi pas venir en Guadeloupe, l’avenir nous le dira je le garde en tête. Je suis toujours intéressé pour faire de belle rencontre.

      A bientôt,
      Olivier

  6. Romaric de sortir-du-rsa.fr juin 20, 2015 at 2 h 28 min #

    Bonjour Olivier,

    Excellent article très complet.

    J’ai néanmoins 2 petites questions :

    1) Tu parles de 11000€ de chiffres d’affaires hors charges donc.

    Quelle est ton bénéfice net après impôts ?

    2) Quelle sont les démarches pour faire passer le logement en location meublée de tourisme 2 étoiles ?

    A Bientôt

    Romaric

    http://www.sortir-du-rsa.fr

    • Olivier G juin 22, 2015 at 10 h 14 min #

      Bonjour Romaric,

      Merci pour le compliment même si…

      Mon bénéfice net net toutes charges payées, électricité, eau, assurance, prêt, impôt, frais de plateforme pour la location, taxe de séjour…, j’ai obtenu un peu plus de 2.500€.

      Pour faire labelliser un hébergement touristique, il faut faire la demande auprès d’un organisme évaluateur agréé par le COFRAC, la liste est disponible par département sur le site ATOUT FRANCE, qui représente l’Agence de développement touristique de la France. L’organisme vient vérifier le logement avec les critères pour les étoiles du classement, il rédige un rapport avec l’obtention des points obtenus et valide ou non la demande en meublé touristique.

      A bientôt,
      Olivier G.

  7. Corinne décembre 3, 2015 at 11 h 16 min #

    Article très intéressant et complet.
    Nous envisageons, mon conjoint et moi-même, d’investir dans un petit studio afin de pouvoir le meubler et le louer par la suite.
    Nous y avions longuement réfléchi et mis d’argent de côté pour pouvoir nous lancer dans ce projet sur le long terme.

    Bonne continuation à vous 🙂
    Corinne Articles récents..lmnp occasionMy Profile

  8. Franck janvier 14, 2016 at 14 h 08 min #

    Salut à tous !!!

    Je suis nouveau sur le blog.

    Ce qui est bien avec la location saisonnière, c’est qu’elle offre la possibilité de se faire beaucoup de marges puis qu’elle impacte plusieurs personnes dans la semaine.

  9. Celine Gauthier avril 15, 2016 at 15 h 45 min #

    Article super intéressant, je pense également faire de la location meublée pour touristes sous peu. Ca me parait être un bon investissement.

    Merci Olivier pour ce retour d’expériences

  10. Julien août 3, 2016 at 12 h 15 min #

    Hello,
    Merci pour cet article. Je n’avais jamais songé à la location saisonnière comme investissement immobilier, mais je compte sérieusement m’y mettre.
    Au revoir

  11. Suzy mars 6, 2017 at 17 h 03 min #

    La location saisonnière est, en effet, une très belle expérience si tout se passe bien. C’est génial et très encourageant de voir que nos clients sont satisfaits de nos services.

  12. Zoe avril 2, 2017 at 20 h 10 min #

    Bonour,

    Je voudrais savoir à combien se monte la CFE? Est ce l’équivalent d’une taxe d’habitation?

    • Olivier G avril 3, 2017 at 11 h 16 min #

      Bonjour Zoe,

      Le montant de la CFE va dépendre de la décision de votre conseil municipal donc de votre commune comme la taxe d’habitation d’ailleurs.
      Je n’ai en fait pas encore réglé de CFE sur le logement en location meublé saisonnier cependant pour mes 2 studios meublés étudiant j’ai payé 119€ ce qui vous donne une notion.

      A bientôt,
      Olivier G.

  13. Anne mai 30, 2017 at 11 h 40 min #

    Bonjour,

    Merci pour ce super article! Nous sommes sur le point d’acheter un petit studio pour le louer sur Colmar afin de nous lancer dans l’aventure : est-ce que par hasard la personne qui s’occupe du votre serait intéressée pour un deuxième ? En effet, travaillant à une heure de Colmar, nous allons devoir chercher quelqu’un pour gérer notre appartement (arrivées et départs lorsque nous sommes absents, ménage et linge) et les agences dans la ville proposent un pourcentage très élevé. Je demande à tout hasard, sinon il est vrai que l’annonce sur le bon coin est une option.

    Savez vous si le service de conciergerie, ménage et linge est déductible des impôts ainsi que
    les travaux d’amélioration de la salle de bain et cuisine ?

    Avec le recul, conseillez-vous la location meublée de tourisme ou la déclaration en frais réels ? Sachant qu’avec notre estimation, nous aurions énormément de charges.

    Avez-vous testé d’autres plateformes que Air BNB sur Colmar?
    Avez-vous un comptable qui gère vos comptes sur Colmar que vous pourriez nous recommander?

    Je sais ça fait beaucoup de questions!!
    Merci beaucoup par avance,

    Bonne journée,
    Anne

    • Olivier G mai 31, 2017 at 17 h 39 min #

      Bonjour Anne,

      Merci pour le compliment, c’est toujours un plaisir d’avoir un retour positif 😉

      Félicitation pour votre investissement si vous voulez nous en dire un peu plus sur ce bien ?

      Cela fait un moment que j’ai arrêté de faire appel à une personne pour le ménage… Depuis février, je teste une agence de conciergerie sur Colmar qui s’occupe à 100% de la gestion de mon logement (annonce, entrée, sortie, ménage, linge…).

      Pour faire simple au niveau fiscal vous allez exploiter un logement en meublé donc vous allez être en Bénéfice Industriels et Commerciaux (BIC), soit en micro-BIC avec abattement de 50% si meublé de tourisme 71%, sinon en réel simplifié et la vous pouvez déduire tout vos frais, conciergerie, travaux, assurance, intérêt du prêt…

      Ce n’est pas avec le recul que je vous conseille le micro-BIC en meublé de tourisme ou le régime réel simplifié, c’est avec les chiffres! J’étais en micro-BIC en meublé de tourisme en 2014-2015-2016, en 2017 je suis passé en régime réel simplifié car c’est plus judicieux pour moi.

      Il y a beaucoup de plateformes de location touristique, Airbnb, Housetrip, Abritel, Booking, Tripadvisor, Interhome, WINDU, Le Bon Coin… Selon la gamme de votre logement, les prestations, le nombre de couchage disponible certaines plateformes seront plus intéressantes que d’autres. Moi je fonctionnais avec les plateformes Airbnb et Booking.

      Actuellement, j’ai un cabinet comptable pour mes logements en meublé qui se trouve juste à côté de Colmar, si vous voulez un comptable physique je vous conseillerais de rencontrer 2,3 experts comptable près de chez vous. Vous avez le site de l’Ordre des Experts-Comptables : http://www.experts-comptables.fr

      J’espère que mes réponses vous aideront 😉

      A bientôt,
      Olivier G.

  14. Anne juin 1, 2017 at 16 h 38 min #

    Bonjour,

    Merci beaucoup pour votre réponse détaillée, nous avons justement rdv cet après-midi avec un comptable pour discuter de la fiscalité.

    Il s’agit d’un 30m² place de la cathédrale, à rénover.

    Est-ce que vous passez par l’agence de conciergerie Baribal ? Est-ce que vous déduisez l’ensemble des frais de cette société dans votre déclaration au réel (annonce, entrée, sortie, ménage, linge) ?

    Merci encore et bonne journée à vous !

    Anne

    • Olivier G juin 6, 2017 at 11 h 55 min #

      Bonjour Anne,

      Désolé pour le temps de réponse, j’espère que votre rendez-vous avec le comptable s’est bien passé.

      Votre bien est bien placé 😉

      Je ne connais pas l’agence de conciergerie Baribal, je teste actuellement l’agence bookingalsace. Beaucoup d’agences ont ouvrertes depuis quelques mois pour la gestion d’appartement saisonnier.

      Oui l’ensemble des frais sont déductibles, comme tout les frais que vous aurez sur ce logement.

      Bonne journée,
      Olivier G.

  15. Anne juin 7, 2017 at 9 h 35 min #

    Super, merci encore et une bonne journée à vous!

Laisser un commentaire

CommentLuv badge