fermer la fenetre
Recevez GRATUITEMENT
- 4 fichiers de gestion Excel, qui vous aideront dans votre budget, votre projet immobilier, la gestion énergétique de votre logement.
- 3 E-books liés aux thématiques du Budget et de l'Investissement.
Votre adresse mail ne sera jamais cédée ni vendue à quiconque. Moi aussi je déteste les spams !

Fenêtres, comment les choisir ?

Dans cet article, je porte à votre attention les éléments essentiels à considérer lorsque l’on entreprend le changement de ses fenêtres. Que l’on soit dans une maison ou dans un appartement, les travaux relatifs au changement des fenêtres sont incontournables, le logement subissant les contraintes du temps. Aussi, le choix des fenêtres doit être judicieux (adapté au logement) et, la mise en place (la pose) de ces dernières, entreprise par des professionnels ou, si l’on décide de le faire soi-même, par des connaisseurs suffisamment expérimentés ; le confort au quotidien dépendant également de cette maîtrise.

Démarche administrative nécessaire pour entreprendre un changement de fenêtres

Tous les travaux de modification de façade (changement de fenêtres, peinture, ravalement…), ou de toiture (pose de panneaux solaires…), doivent faire l’objet d’une Déclaration Préalable de travaux, au titre du Code de l’Urbanisme. Référence site Légifrance article R 421-17 du code de l’Urbanisme.

Pour effectuer cette déclaration, un dossier est à retirer, à compléter puis à déposer au service de l’Urbanisme de votre commune (lieu où est situé le bâtiment dans lequel vous allez effectuer les travaux).

Dans la plupart des cas, cette procédure n’est qu’une formalité. Néanmoins, si vous habitez dans un secteur sauvegardé dit « historique », ce dossier sera soumis à l’Architecte des Bâtiments de France (ABF), qui peut alors vous contraindre à effectuer vos travaux selon des « normes » spécifiques ; par exemple, vous imposer un type de fenêtres plutôt qu’un autre…

Dans une copropriété, pour effectuer des travaux dont un changement de fenêtres, il faudra consulter le syndic, qui indiquera la démarche choisie ou votée pour uniformiser l’ensemble du bâtiment (Ex : quel type de fenêtre choisir…).

Comment bien choisir une fenêtre ?

Les différents châssis :

De base, il existe 3 types de châssis différents :

  • BOIS
  • ALU
  • PVC

Des avantages et des inconvénients existent sur les trois types. Entre autres, le bois demande de l’entretien, le PVC peut « bouger » c’est-à-dire subir une déformation due à l’exposition au soleil ; il est généralement le moins cher du marché. L’alu ne nécessite pas d’entretien et est très robuste mais il engage une transmission du froid si aucune rupture de pont thermique n’existe.

Il est possible de réaliser des associations entre les divers types de châssis présentés, telles que « bois à l’intérieur/alu à l’extérieur »…

coupe de fenêtre triple vitrage alu-PVC

coupe de fenêtre triple vitrage alu-PVC

Les différents coefficients :

Il existe plusieurs coefficients qu’il s’agit de vérifier et de comparer pour effectuer tout achat de fenêtre quel qu’il soit :

  • Coefficient Uw : isolation thermique

Le coefficient Uw exprime la transmission thermique. Plus il est faible, plus la fenêtre est performante « thermiquement parlant ». Il est exprimé en W/m².K. Ce coefficient Uw prend en compte la vitre et le châssis. Il ne peut pas être comparé au coefficient Ug qui correspond lui, au coefficient de la vitre uniquement. Malgré tout, le coefficient Ug est encore très souvent le seul coefficient mentionné sur un devis…

  • Coefficient Sw : facteur solaire

Le coefficient Sw qualifie la transmission de l’apport de chaleur du soleil vers l’intérieur de la maison. L’idéal est d’obtenir un maximum d’apport de chaleur en hiver. Compris entre 0 et 1, plus le coefficient Sw est important, plus la quantité de chaleur qui entre dans la maison augmente.

Ainsi, une fenêtre dotée d’un bon facteur solaire, fera bénéficier en hiver d’un apport de chaleur naturel et permettra d’économiser du chauffage. La valorisation des apports solaires en hiver, n’exclut pas le confort en été, grâce à l’utilisation éventuelle d’une protection extérieure (volet, store, brise soleil).

  • Coefficient TLw : facteur de transmission lumineuse

Le coefficient TLw renvoie à la quantité de lumière naturelle entrant dans la maison. Il est compris entre 0 et 1. Plus ce coefficient TLw est important, et plus il y a de lumière rentrant dans le logement. Ce coefficient traduit la capacité d’un vitrage à faire entrer de la lumière naturelle à l’intérieur de la maison, créant ainsi une économie d’éclairage.

Ces coefficients et les valeurs qu’ils expriment, permettent d’évaluer et de comparer les atouts et contraintes des doubles ou triples vitrages. Il est à noter qu’une différence de poids entre ces deux types de vitrages est constatée, c’est un élément qui peut, selon la structure du bâti, constituer un problème ou un frein au choix de l’un ou de l’autre.

Les certifications :

Les fenêtres sont des produits qui font l’objet également d’une certification. Cette dernière représente un organisme qui a testé les fenêtres proposées sur le marché en laboratoire, à la suite de quoi, une fiche technique sera déterminée, appelée « avis technique ».

  • Certification ACOTHERM
  • Certification NF-CSTB
  • Certification CEKAL (pour les vitrages)

La classification AEV :

  • A : perméabilité à l’Air
  • E : étanchéité à l’Eau
  • V : Résistance au Vent

Ces trois critères seront déterminés en fonction de la situation de votre habitation (région, ville-campagne, bord de mer, hauteur au-dessus du sol…).

La perméabilité à l’air est notée de 1 (faible) à 4 (très bon). L’étanchéité à l’eau (pluie, intempéries) est notée sur une échelle de 9 : de 1A (très faible) à 9A (très bon). Si la note est suivie de la lettre B (comme 6B par exemple), la fenêtre devra être installée sous une avancée de toit : seule la partie inférieure a donc été testée ! La résistance au vent est notée selon 2 critères : la résistance à la pression notée de 1 (faible) à 5 (forte), et la déformation de fenêtre notée de A (faible) à C (très faible).

Le changement des fenêtres engendre-t-il des économies d’énergie ? 

Lorsque l’on change les fenêtres d’un logement, il y a « peu » d’économies d’énergie engendrées. Bien qu’il ne faille pas négliger le changement des fenêtres pour autant (cf.13% des déperditions), d’autres travaux seront plus bénéfiques pour engager des économies d’énergie. Voyez plutôt le graphique ci-dessous montrant les déperditions et pertes de chaleur constatées dans une maison non isolée.

source ADEME

source ADEME

Par conséquent, changer ses fenêtres ne permet pas des économies d’énergie conséquentes. Néanmoins, ne pas les changer engendra des dépenses énergétiques supplémentaires et donc, des dépenses financières superflues/que l’on pourrait éviter…

Le changement des fenêtres entraîne deux autres bénéfices non négligeables au quotidien : d’abord, le confort est amélioré (il est particulièrement désagréable de « sentir du vent sous la fenêtre » par exemple). Ensuite, une fenêtre bien posée et adaptée devient « un barrage » contre le bruit ; l’aspect phonique est donc un critère à prendre en compte dans le changement des fenêtres, puisque minimiser le bruit au maximum s’avère tout aussi important pour son bien-être personnel. Ces deux bénéfices ne peuvent pas être quantifiés « financièrement parlant », mais ils génèrent malgré tout une rentabilité certaine, constatable sur le long terme (« vivre mieux ») !

Conclusion

Ces quelques précisions vont aideront je l’espère, dans votre choix de nouvelles fenêtres et/ou, vous éclaireront sur la nécessité de changer ses fenêtres, lorsque celles-ci ne remplissent plus les rôles qui leur sont donnés (isolation/phonique/confort).

Si vous avez des questions ou si vous souhaitez vous exprimer sur ce sujet, n’hésitez pas à poster votre commentaire.

Recevez GRATUITEMENT

- 3 fichiers de gestion Excel, qui vous aideront dans votre budget, votre projet immobilier, la gestion énergétique de votre logement.

- 3 E-books liés aux thématiques du Budget et de l'Investissement.


6 Responses to Fenêtres, comment les choisir ?

  1. Bat avril 4, 2013 at 17 h 58 min #

    parfois le changement de fenêtres est très recommandé. Le retour sur investissement peut être très long mais quand les gens possèdent des veilles fenêtres, la graph de répartition de déperditions change et donc l’économie potentielle aussi. Tout est question de surface de fenêtres également… un appartement qui en comporte 3 plein sud ou une maison où il y en 8 grandes dont 4 au Nord, ca change la donne.

  2. Saboo avril 4, 2013 at 18 h 47 min #

    Très bon article Olivier, bien détaillé et bien construit !

  3. Serenna Gomez avril 22, 2013 at 12 h 52 min #

    Bonjour;
    très intéressant et instructif.

    Merci.

  4. Gerard avril 25, 2013 at 16 h 54 min #

    Il est vrai que le choix d’une fenêtre réside sur beaucoup de points. Tout dépend aussi après des goûts de chacun. Je trouve sympa de mélanger le côté moderne avec des fenêtre en PVC et le côté plus ancien avec le type d’habitat. Exemple : une vieille demeure

    Merci pour l’article en tout cas

  5. gilles avril 30, 2013 at 9 h 41 min #

    Le choix des fenêtres est effectivement un élément crucial au niveau de la question de la consommation énergétique. En tant que spécialiste de l’infiltrométrie, je vois chaque jour des problèmes d’isolation du à des fenêtres de mauvaise qualité (ou a des poses.. douteuses).
    gilles Articles récents..L’infiltrométrie est une technique indispensable au diagnostic environnementalMy Profile

  6. Victor mai 2, 2013 at 16 h 24 min #

    Une petite note de légèreté pour conclure : le mot-clef publicitaire le plus cher sur Google annonces en Russie est « fenêtre PVC ». A bon entendeur !

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.