fermer la fenetre
Recevez GRATUITEMENT
- 4 fichiers de gestion Excel, qui vous aideront dans votre budget, votre projet immobilier, la gestion énergétique de votre logement.
- 3 E-books liés aux thématiques du Budget et de l'Investissement.
Votre adresse mail ne sera jamais cédée ni vendue à quiconque. Moi aussi je déteste les spams !

Des piliers pour s’enrichir

Afin de diversifier ces revenus et éviter ainsi l’investissement dans un seul et même domaine, je vais, dans cet article, évoquer les différents domaines, définis ici comme des piliers de l’enrichissement, favorisant cette diversification. En alliant connaissance, expérience et travail, ces piliers peuvent permettre à chacun de s’enrichir et de devenir indépendant financièrement.

Avant de penser à s’enrichir proprement dit, il faut avant toute chose assainir ses finances, puis se constituer une épargne de précaution, afin d’envisager au mieux, de rendre plus concret et de faire aboutir, ce désir même de s’enrichir. Ces deux points constituent la première étape dans le processus de l’enrichissement.

Les différents piliers pour s’enrichir:

Il existe des domaines aussi divers que variés pour s’enrichir, les idées ne manquent pas pour ce faire. Les piliers cités ci-après ne sont qu’un échantillon des possibilités existantes ; il s’agit à mon sens des piliers majeurs, les plus souvent sollicités par les investisseurs. L’objectif reste de donner envie à chacun de « passer à l’action ». 😉

L’immobilier

Dans ce 1er pilier, l’immobilier, il existe différentes manières de s’enrichir :des piliers pour s'enrichir

  • Le parking/garage : l’investissement dans un parking ou un garage peut constituer une première étape afin de mieux comprendre et évaluer les risques d’une part, la démarche à suivre pas à pas d’autre part, lorsque l’on souhaite s’enrichir via l’immobilier. Bien qu’il ne faille pas minimiser l’achat d’un parking/garage, « la taille » de ce produit permet une modération relative des risques et difficultés encourus, si le projet venait à échouer.
  • L’achat-revente : cette situation est souvent liée à un achat, suivi d’une rénovation et d’une revente, qui amène l’acheteur premier en quelques mois, à effectuer une belle opération financière.
  • La location d’une chambre : ce choix peut être fait afin de compenser une baisse de revenus, pour réaliser une expérience humaine, ou tout simplement pour le fait même de s’enrichir et engendrer alors un profit.
  • La colocation : celle-ci peut être envisagée afin de partager et rendre alors plus abordables les divers frais engagés dans l’achat d’un bien par exemple (l’acheteur peut choisir de participer à cette colocation en habitant lui-même dans le bien, ou de louer ce dernier et ainsi le financer par l’intermédiaire des loyers des colocataires). Le choix de la colocation peut se justifier également par un désir d’optimiser « l’utilisation et l’occupation » de la surface d’habitation. La colocation s’accompagne néanmoins de risques (tels que la dégradation du bien), et doit donc être bien réfléchie en amont.
  • La location saisonnière : cette forme de location nécessite un investissement et un travail importants de la part de bailleur qui doit, par exemple, contrôler rigoureusement et régulièrement les entrées/sorties, afin de favoriser un enrichissement constant (sans perte financière durant un temps où il n’y aurait aucun locataire, notamment pendant les périodes propices à cet enrichissement).
  • La location « classique » : cette forme de location reste la plus sollicitée par les propriétaires-bailleurs. Elle impose des réglementations et des directives connues pour la plupart, mais, afin d’éviter toutes mauvaises surprises, il est essentiel de s’assurer véritablement de cette connaissance, des détails et autres points pouvant être oubliés ou non maîtrisés.
  • L’investissement à l’étranger : il peut être très intéressant. A titre indicatif, le Québec est un pays francophone où financer un bien immobilier, peut s’avérer très lucratif, à la condition cependant de se renseigner sur les modalités relatives à l’investissement dans ce pays, de connaître les différences majeures qui existent entre la France et le Québec pour mon exemple.
  • Les SCPI, société civile de placement immobilière : appelée également « pierre-papier », une SCPI renvoie à l’acquisition de parts d’une société, qui possède un parc immobilier. Différents types de SCPI existent, tels que l’SCPI de rendement, l’SCPI fiscale, l’SCPI de plus-value…

La bourse

Ce 2ème pilier, la bourse, peut être plébiscité, à travers les exemples suivants :

  • L’achat/revente, le day-trading « stratégie à court terme » : il s’agit de spéculer sur une action quelle qu’elle soit, et espérer que celle-ci prenne de la valeur. En somme, la valeur prise par l’action entraîne une plus-value se traduisant alors par un gain financier.
  • Les dividendes, « stratégie à long terme » : généralement, cette forme d’investissement assure des revenus réguliers sur une période importante, pendant des dizaines d’années par exemple.
  • L’assurance-vie : elle comprend à la fois un placement en euros et des unités de compte investies en parts de SICAV, FCP ou Trackers, elles-mêmes principalement investies en actions ou en obligations.

Le web

La Toile est un espace ouvert sur lequel il est est aisément possible de concrétiser des projets pouvant engendrer des recettes.

  • Un site de niche, un site fixe de quelques pages : ces « types » de site demandent généralement peu de travail (un minimum) et présentent souvent plusieurs moyens de monétisation, afin d’obtenir une rente mensuelle petite ou grande selon la thématique.
  • Un site de vente ou boutique web : ce type de site constitue en quelque sorte « une vitrine » pour vendre des créations ou tout simplement, revendre des produits avec une plus-value. Il s’agit par exemple de promouvoir un artiste, un créateur, et son domaine de compétence, d’en faire ainsi « la publicité », afin de diffuser son nom « dans le monde entier » ; l’objectif étant de « faire connaître ».
  • Un blog : tout comme Économiser et Investir, il s’agit de partager des connaissances, des expériences personnelles sur une thématique que l’on affectionne, tout en tentant de se constituer un revenu, via différents moyens. L’investissement est alors personnel (car à l’initiative du blogueur lui-même), débouchant sur un gain financier, fruit d’un travail sur le long terme.

L’entrepreneuriat

L’entrepreneuriat (on trouve aussi parfois « entreprenariat »), est l’action de créer de la richesse et/ou de l’emploi, par la création ou la reprise d’une entreprise. Un entrepreneur est alors une personne qui s’engage dans un effort visant à transformer ses idées et innovations en biens économiques.

Quel que soit le domaine concerné (tels que ceux mentionnés plus haut) par le projet envisagé et construit, la démarche entreprise par l’investisseur ou le blogueur par exemple, est alors celle de l’entrepreneur. Tous les exemples donnés pour chaque pilier traité ci-dessus, renvoient directement à l’entrepreneuriat. Si un projet s’inscrit dans une démarche de « création-transformation-gain », alors un entrepreneuriat est manifeste.

Conclusion

Il est judicieux et préférable à mon sens, d’engager l’investissement dans des domaines variés, afin de favoriser d’une part une diversification des placements émis (et s’assurer ainsi d’une certaine « sécurité financière », l’argent n’étant pas placé dans un seul et même projet),  et d’autre part, d’ « ouvrir les horizons », pour (se) créer de nouvelles perspectives, de nouvelles possibilités d’action ou de réflexion. Les piliers évoqués sont bien distincts, les champs d’actions qui les définissent sont à la fois vastes et spécifiques, permettant un enrichissement multiple, disparate, qui renvoie et est constitué à partir de sources de revenus potentielles tout aussi composites.

Parmi toutes les possibilités présentées dans cet article, quelles sont celles pour lesquelles vous avez opté (ou souhaitez opter), afin de vous enrichir, et constituer ainsi votre « patrimoine financier individuel et personnel » ?

Recevez GRATUITEMENT

- 3 fichiers de gestion Excel, qui vous aideront dans votre budget, votre projet immobilier, la gestion énergétique de votre logement.

- 3 E-books liés aux thématiques du Budget et de l'Investissement.


12 Responses to Des piliers pour s’enrichir

  1. adrien juillet 8, 2013 at 18 h 12 min #

    Salut,

    Jai opté pour l’immobilier, j’ai acheté un appartement à renover pour le mettre en location.
    Par la suite creer une Sci.
    Ensuite j’ai ouvert un PEA chez bousorama, je compte investir dans quelques Sicav.
    Je regarde aussi l’investissement éolien.
    Je monte un projet pour creer mon entreprise.

    Je suis entraint de creer un site web, peus-tu nous parlé des différents modes de monétisation d’un site?

    • Olivier G juillet 25, 2013 at 15 h 07 min #

      Bonjour Adrien,

      Super tout ça, plusieurs projets, ça bouge !!
      Je parle des différents modes de monétisation dans mes différents bilans, mais je vais faire mieux, je compte écrire un article sur les différentes possibilités de monétiser un blog. Je rentre de vacances d’où ma réponse tardive, mais courant août cela me semble possible…

      Cordialement,
      Olivier G.

  2. Marie juillet 9, 2013 at 0 h 01 min #

    Je te remercie déjà pour ton article fort intéressant et basique pour les amateurs de la recherche de l’indépendance financière, pour ma part je suis dans l’investissement immobilier et plus spécifiquement celui des garages et croyez moi c’est le plus rentable .

  3. Construire sa retraite juillet 9, 2013 at 23 h 28 min #

    ET bien si avec tout cela, on ne s’enrichit pas, c’est vraiment que l’on ne veut pas.

    Merci pour cet excellent article de synthèse
    Construire sa retraite Articles récents..Les 5 bonnes raisons de préparer sa retraite avec l’immobilierMy Profile

  4. Jean-Pierre juillet 11, 2013 at 14 h 54 min #

    Bonjour,

    Je suis d’accord sur le fait que l’on puisse s’enrichir dans tous ces domaines, mais cela ne sera pas le cas pour tout le monde.
    Il y a beaucoup d’appelés et peu d’élus !
    Amicalement
    Jean-Pierre Articles récents..Bricolons et jardinons les mains libresMy Profile

    • Olivier G juillet 25, 2013 at 15 h 11 min #

      Bonjour Jean-Pierre,

      Vous avez raison, ces piliers sont là pour s’enrichir ; mais je n’ai pas dit qu’ils étaient gage de réussite à coût sûr, ou quand faisant n’importe quoi, tout le monde était à même de s’enrichir. Il y a bien sûr beaucoup de choses à analyser pour que tous ces piliers fonctionnent… D’ailleurs, je m’efforce de donner des clefs pour appréhender au mieux les piliers cités, clefs que j’ai moi-même utiliser dans mes développements de projets personnels, et que j’étaye dans divers articles de mon blog. Il n’y a qu’en faisant que l’on apprend et avance, les diverses aides que je tente de donner, permettent d’envisager ses projets dans les meilleures conditions.

      Cordialement,
      Olivier G.

  5. Damien juillet 11, 2013 at 18 h 13 min #

    Salut Olivier,

    Très bon résumé (et aussi très complet) des différents piliers de l’enrichissement. Maintenant il n’y a plus qu’à choisir son cheval et se lancer dans la course 😉

    A bientôt
    Damien
    Damien Articles récents..Taxation des plus-values immobilières, remaniements en perspective?My Profile

  6. Ludovic Baratier août 13, 2013 at 15 h 08 min #

    Bonjour

    Moi je pense que l’assurance vie est très pertinent pour les possibilités qu’elle offre.

    Après il faut choisir le bon contrat pour miser sur la diversification des fonds

    Ludovic
    Ludovic Baratier Articles récents..Bourse : investir avec l’assurance vie multisupportMy Profile

  7. ludovic baratier janvier 21, 2014 at 14 h 48 min #

    bonjour

    je reviens sur tes piliers concernant l’enrichissement. Quels sont selon toi les créneaux avec lesquels on peut s’enrichir sur Internet ?

    Ludovic

    • Olivier G janvier 25, 2014 at 18 h 25 min #

      Bonjour Ludovic,

      Le blog est un bon exemple mais je pense qu’une activité de commerce via un site e-commerce, est une bonne opportunité qu’offre internet. Autre chose, cela permet à toute société de faire de la publicité ou de se démarquer de ces concurrents pour booster son chiffre d’affaire 😉

      A bientôt,
      Olivier G.

  8. ludovic baratier juillet 10, 2014 at 12 h 04 min #

    bonjour Olivier

    merci pour ta réponse. Mais en France, il faut avoir la bonne idée pour développer son site e-commerce car on est pas aux USA. Tout vendre par Internet n’est pas possible et sur les produits ou services communs, il ya beaucoup de concurrence pour se démarquer.

    ludovic
    ludovic baratier Articles récents..Groupe Eurotunnel : passer à l’achat ?My Profile

  9. Anonyme janvier 30, 2015 at 14 h 48 min #

    Merci pour votre article ,on peut aussi trouver la bonne affaire en rénovant un appartement et e le mettant en location .En combinant les frais d’usage on peut avoir un léger déficit donc non imposable sur la plus valus et augmenter son cash flow .

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.