fermer la fenetre
Recevez GRATUITEMENT
- 4 fichiers de gestion Excel, qui vous aideront dans votre budget, votre projet immobilier, la gestion énergétique de votre logement.
- 3 E-books liés aux thématiques du Budget et de l'Investissement.
Votre adresse mail ne sera jamais cédée ni vendue à quiconque. Moi aussi je déteste les spams !

Achat impulsif, savoir dire non !

Je connais un certain nombre de personnes de mon entourage qui dépensent des centaines et des centaines d’Euros dans des achats impulsifs ! (D’où cet article sur l’achat impulsif ;-)).

L’achat impulsif ou achat d’impulsion est un achat non planifié souvent déclenché par une publicité sur un lieu de vente, une promotion ou sur le coup de la séduction d’un emballage par exemple . Source Wikipédia

Les confiseries proposées à la caisse des grandes surfaces constituent un exemple parlant d’achats impulsifs. Autre exemple, l’achat d’une affaire exceptionnelle chez un brocanteur, le consommateur pense que si la décision n’est pas prise sur le champ, l’opportunité ne se représentera pas.

L’achat impulsif, tout nous y incite ! De la carte bancaire (plus facile à dégainer qu’un billet à la valeur affichée) au web (qui permet d’acheter en un clic), il est de plus en plus ardu de résister à la tentation de l’achat impulsif, téléguidé par l’émotion, au risque de sombrer dans l’excès de consommation, entraînant avec lui son lot de culpabilité, de regrets, voire de difficultés financières.

Le shopping est votre passe-temps favori. Vous « traînez » régulièrement sur le Net, sur les sites d’enchères notamment. La crainte de rater « LA » bonne affaire vous place en situation d’urgence : acheter avant que ce ne soit trop tard. Du coup, vous attendez beaucoup de chaque achat : « avec cette nouvelle table, cette nouvelle robe, ma vie sera changée, les autres me regarderont différemment… » ; pour vous dire : « Finalement, ce vêtement n’est pas si bien que ça… ». Une fois acquis, l’article tant convoité ne vous intéresse plus : un mal-être vous saisit, teinté encore une fois, de culpabilité et de regrets. Il vous arrive de ne même pas utiliser ce que vous avez acquis, preuve que votre achat représentait un dérivatif, non une réponse à un besoin.

achat impulsif

Faites une liste

Et oui, la fameuse liste !!! Vous avez dit ringard ? Pas tellement ! Avant de partir, ouvrez votre réfrigérateur et deux/trois placards, cela vous aidera à cerner vos (véritables) besoins et à suivre scrupuleusement votre liste ni plus ni moins !

Fermez les yeux !

Sinon, évitez de passer en ville. En allant faire les courses dans une zone commerciale, ne passez pas dans la galerie marchande ou détournez les yeux si vous y êtes obligé(e) !!!! Non, cette fois je rigole, mais attention à l’achat impulsif !

Laissez la carte bleue à la maison

Ne sortez pas avec votre carte bleue pour flâner en ville. Prenez un billet de 5€ au cas où (20€ tout au plus), si besoin d’un ticket de bus, de boire un verre…

Pensez avant d’agir

Posez-vous les bonnes questions : « Ai-je vraiment besoin de cet objet ?! ». En prenant quelques minutes de réflexion avant d’acheter, je cerne l’utilité réelle de l’objet désiré : « Je veux ceci… Mais vais-je vraiment m’en servir ? A quand remonte la dernière fois où j’ai regretté de ne pas avoir tel ou tel objet ? Finalement, est-ce vraiment nécessaire ? »…

Changez-vous les idées

Si les achats effectués ne sont finalement qu’un moyen « pour passer le temps », trouvez-vous d’autres activités que le shopping, telles que la cuisine, aller voir des expositions… Les activités sportives sont très bénéfiques pour le corps et l’esprit à ce qu’il paraît… 😉

CIBLEZ VOS BESOINS POUR EVITER UN ACHAT IMPULSIF !

Maintenant que ces règles vont être appliquées, lisez ou relisez l’article « bilan financier, comment se porte votre budget ? » et l’article « construire son épargne mon « schéma » personnel ».

Mettez vos commentaires. Faites-vous des achats impulsifs ? Comment allez-vous vous y prendre pour arrêter ? Qu’avez-vous fait pour minimiser ces achats impulsifs au maximum ou pour les stopper clairement ?

Recevez GRATUITEMENT

- 3 fichiers de gestion Excel, qui vous aideront dans votre budget, votre projet immobilier, la gestion énergétique de votre logement.

- 3 E-books liés aux thématiques du Budget et de l'Investissement.


6 Responses to Achat impulsif, savoir dire non !

  1. Jimmy septembre 14, 2012 at 20 h 47 min #

    Belle analyse de l’achat impulsif.
    Pour ma part j’en faisais mais pour stopper (diminuer plutôt) je mets de côté mes émotions et je penses à mes projets d’investissement, à mon épargne de sécurité et mes passions.

  2. Charlotte septembre 18, 2012 at 11 h 52 min #

    Très bon article… tout est dans la motivation! « ce que je ne dépense pas aujourd’hui me servira plus tard pour un plus beau projet =) »

  3. Olivier G septembre 22, 2012 at 13 h 28 min #

    Bonjour, merci pour vos commentaires.

    @ Jimmy : ton raisonnement est juste et justifié, penser au-delà des émotions et de l’instant, permet effectivement de faire de grandes économies 🙂 !

    @ Charlotte : les économies de l’instant serviront mes projets et intérêts futurs, parfaitement vrai 🙂 !

    Se faire plaisir est toutefois important, mais à petite dose…, on évite ainsi les dépenses inutiles.

    A bientôt,
    Olivier G.

  4. Anewg@moins-cest-mieux.com novembre 7, 2012 at 8 h 20 min #

    Salut,
    peut-etre le meilleur article selon mes critères… Perso, pour eviter l’achat impulsif (et encore j’ai l’impression – juste une impression?- d’etre parfaitement hermétique à la pub) je n’achete pas mais je note l’achat. Si sur plusieurs jours, semaines ou mois (en fonction de l’importance de l’achat et de son prix) il ne hante encore et trotte dans ma tete je me dis que finalement ca me plait suffisament pour l’acquérir. Un exempel: il y a un an je souhaitais une tablette: je suivais le prix d’un modele chaque semaine…ca a durée 6 mois! J’ai finalement « craqué » juste avant mon anniversaire garce notamment à un combo de réductions (galaxytab 1 neuve pour 188 euros).

    De facon moins tere-à-terre, l’age des gens est a prendre en compte; des « plus agés » autour de moi me disent souvent: « mais à mon age, il faut savoir profiter ». Ce n’est pas faux. L’achat impulsif inutile est vraiment à bannir… pour les autres, on peut toujours leur trouver une raison valable…
    Anewg@moins-cest-mieux.com Articles récents..Drive ou livraison des supermarchés: un gain potentiel?My Profile

  5. nicolas octobre 31, 2013 at 7 h 28 min #

    Eh oui c’est dur de résister!!

    Se faire plaisir oui mais le risque est d’agir avec impulsivité pour les « petits achats » (ou les gros d’ailleurs) .

    Il faut beaucoup de temps et de maîtrise pour savoir se contrôler et réfléchir avant de dégainer sa CB! ( je suis passé par là!).

    Mais lorsqu’on a acquis cette maturité, c’est gagné 🙂

    http://www.quitterlazonerouge.fr/
    nicolas Articles récents..Faut-il épargner?My Profile

  6. QuotidienDeMaman mai 29, 2015 at 13 h 32 min #

    J’ai souvent tendance à me laisser emporter par des achats impulsifs.
    Il y a de bonnes pistes ici pour y remédier mais j’ai quand même l’impression que c’est ma volonté qui va être mise à rude épreuve !

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.