fermer la fenetre
Recevez GRATUITEMENT
- 4 fichiers de gestion Excel, qui vous aideront dans votre budget, votre projet immobilier, la gestion énergétique de votre logement.
- 3 E-books liés aux thématiques du Budget et de l'Investissement.
Votre adresse mail ne sera jamais cédée ni vendue à quiconque. Moi aussi je déteste les spams !

5 conseils pour bien épargner

L’acte même d’épargner, doit engager un certain nombre de questionnements afin de garantir au mieux cette épargne (protection, rentabilité notamment). De même, placer/mettre de côté de l’argent pour se constituer une somme d’argent dite « de réserve », une épargne de précaution, doit être déterminé entre autres aussi, par des questions relatives à l’objectif du placement souhaité…

Que conseilleriez-vous à un débutant qui veut commencer à placer son argent ?

Cet article fait partie de l’événement inter-blogueurs intitulé Carnaval d’articles « Que conseilleriez-vous à un débutant qui veut commencer à placer son argent ? » organisé par Marc du blog MieuxGererSonArgent.com. Vous pouvez retrouver plus d’informations sur cet événement ainsi que les écrits des autres blogueurs participant en cliquant ici.bien épargner

 Mes 5 conseils pour bien épargner

1) Apprendre à se connaître

Quelque soit le projet, l’action, la décision entrepris(e), il faut nécessairement commencer par se poser des questions existentielles, relatives à soi proprement dit, afin d’orienter ce projet ou cette décision le plus justement possible, en fonction de ses attentes et besoins particuliers. L’action d’épargner ne fait pas exception à cette règle, bien au contraire. Puisqu’il s’agit logiquement de répondre à ses besoins, qui plus est imprévus, soudains, ou réalisables dans le long terme, il est indispensable de se questionner sur ses nécessités premières lorsque l’on souhaite épargner.

Qui suis-je ? Ou plus précisément, quel est « mon profil financier » ? Voici la question que, selon moi, doit se demander tout individu voulant épargner à bon escient. Ai-je un tempérament de « bon père de famille », désireux de mettre ma famille « à l’abri »  des éventuels coups durs de la vie ? Au contraire, suis-je une vraie « tête brûlée », dont l’objectif premier est de profiter, « croquer la vie à pleine dent » ? Suis-je une cigale ou plutôt une fourmi ? Dépensier ou organisé ? En fonction de son profil , l’épargne ne sera pas envisagée de la même manière, pour les mêmes raisons…

2) Vérifier « ses bases financières »

Avant de commencer à épargner « pour investir » , il faut se créer une épargne de précaution, afin d’anticiper  les « mauvaises passes »  éventuelles. Pour débuter et atteindre la rentabilité, convoitée à juste titre, il est nécessaire de se constituer au préalable une base financière, pour justifier et rendre compte de sa capacité à maîtriser et gérer son argent au quotidien. La mise en place d’une épargne de précaution permet de prouver sa capacité à anticiper l’imprévu (perte d’emploi, problème de santé, entretien véhicule…), ce qui est particulièrement apprécié des interlocuteurs susceptibles de faire avancer un investissement engagé (banque…). Si cet investisseur sait « mettre de côté », il saura, vraisemblablement, suivre judicieusement l’avancée de son projet (en théorie). On s’assure une certaine reconnaissance des professionnels sollicités. Au-delà même de cette reconnaissance collective, celle personnelle n’est absolument pas en reste, il s’agit de vérifier le contrôle individuel de ses finances, chacun étant « maître de son portefeuille », il est préférable que sa gestion soit faite le plus habilement possible, et ce par ses propres soins avant tout.

3) Quel objectif pour ce placement, quel projet ?

Point lié inévitablement à celui développé plus haut, l’objectif, le but du placement envisagé, est intimement lié à la connaissance de soi. En définissant clairement l’objectif du placement, on détermine ses priorités et favorise sa motivation pour suivre ces dernières rigoureusement. En effet, parce que j’ai exprimé une volonté à travers ce placement, je vais effectuer ce dépôt d’argent scrupuleusement tous les mois, par exemple, car il servira à la concrétisation de ce projet, que je souhaite voir réaliser (« toucher les étoiles ! » 🙂 ). Néanmoins, en amont de ce projet désiré, d’autres projets constituent peut être des impératifs qu’il s’agit de mettre en œuvre immédiatement, dans un laps de temps restreint. Aussi, il s’agit également de s’interroger sur son « objectif de vie », en hiérarchisant ses priorités dans le temps. La conquête des étoiles n’est sans doute pas une nécessité absolue…  😉

De même, face à tout projet, des questions subsistent : ai-je un projet (immobilier…) en cours ? Quelles sont les échéances de  ce/ces projet(s) ? Aurai-je besoin d’un complément de revenu dans le futur ?… Toujours envisager ses projets, même les plus secondaires (souvent un leurre), dans une vision d’ensemble et sur le long terme.

Le temps est un facteur dans le choix du type de placement potentiel, il détermine le placement à réaliser. Les placements effectués pour concrétiser des projets « à court terme », peuvent être envisagés sur des supports répondant à ce critère temporel « immédiat ». Par exemple, les livrets permettent de récupérer son argent dès que nécessaire. A contrario, pour les placements servant des besoins « sur le long terme », il s’agit plutôt de recourir à des « supports » tels que la bourse, l’immobilier…, « supports » qui impliquent et exigent une « conservation » minimale de son argent, pour espérer engendrer une rentabilité intéressante. La somme d’argent injectée dans ces « supports » est aussi une somme que l’on ne souhaite pas obtenir directement (et dans l’instant), elle ne peut effectivement pas être obtenue en un seul virement sur son compte, cela va sans dire. En somme, ces placements « sur le long terme » s’apparentent (et sont) davantage à des investissements proprement dits.

4) Se renseigner avant d’épargner

Il existe de multiples supports d’épargne ou de placement. Afin d’orienter au mieux son choix, il est impératif de se renseigner, d’accroître ses connaissances pour « se former » sur le sujet, avant de passer à l’action via  une épargne ou un projet d’investissement. Cette recherche d’informations constitue la base dans tout passage à l’acte, quel qu’il soit. Se renseigner sur la fiscalité spécifique à chacun des différents produits d’épargne possibles, constitue une ressource complémentaire pour faire son choix, indispensable car déterminante pour orienter ce choix en fonction de son objectif initial.

Il faut choisir « les placements » adaptés à sa situation, en prenant en compte les conseils précédemment cités. Les renseignements souhaités peuvent être obtenus en faisant appel à des organismes qualifiés dans le domaine visé, en consultant des ouvrages dont les auteurs sont référencés, désignés comme incontournables dans leur secteur, en surfant sur Internet via des blogs par exemple, en échangeant avec des amis, collègues…, l’échange quotidien étant une source de connaissances, mais pourtant, et souvent, inconsidérée.

5) Diversifier son épargne

Pour construire son épargne ou faire fructifier son épargne, la diversification peut être une solution adaptée. La devise de cette diversification peut très facilement être résumée par l’expression suivante « ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier » ! Cependant, il faut rester à l’aise avec ses choix (cf. conseil n°1). Par exemple, les supports dits « à risque », sont généralement choisis dans une optique de recherche d’une forte rentabilité. Mais si ce choix « à risque » justement, se traduit par des insomnies interminables, c’est peut être alors un choix finalement loin d’être judicieux (justifiant d’ailleurs que peu de personnes le choisissent initialement).  Le risque peut payer, mais encore faut-il pouvoir assumer ce risque !  Attention, la grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le bœuf… en sait quelque chose ! 😉

L’optimisation de ses revenus, de son épargne, est une « ligne directrice » que l’on doit garder à l’esprit. Mais afin d’augmenter son épargne/placement, et donc ses revenus, il s’agit avant tout autre chose, d’agir sur son quotidien, en gérant et réduisant ses dépenses, notamment superflues, qui coûtent cher à la réalisation de ses projets espérés, directement ou indirectement. Ce fait est bien trop souvent négligé alors qu’il constitue la première clé et source d’enrichissement.

Conclusion

S’il ne fallait retenir qu’un seul conseil, que l’on soit débutant (ou même investisseur avisé), ce serait celui qui renvoie au questionnement personnel. Tous les autres conseils découlent finalement de cet impératif, se poser les questions qui permettront de comprendre, anticiper et déterminer « le pourquoi du comment » ce choix. Pourquoi placer cet argent ? Comment réaliser ce projet ? Quels sont mes impératifs ? Que voudrais-je construire maintenant, demain… ? Ces questions orienteront le « découpage », la répartition de son épargne, en fonction des divers supports disponibles actuellement sur le marché. L’essentiel demeure dans la pertinence de ses choix en accord avec ses besoins (réels)…

Et vous, quels conseils donneriez-vous à un débutant qui veut placer son argent ?

Recevez GRATUITEMENT

- 3 fichiers de gestion Excel, qui vous aideront dans votre budget, votre projet immobilier, la gestion énergétique de votre logement.

- 3 E-books liés aux thématiques du Budget et de l'Investissement.


8 Responses to 5 conseils pour bien épargner

  1. Marc de Mieux Gérer Son Argent avril 24, 2014 at 16 h 44 min #

    Salut Olivier,

    Merci pour ta participation au carnaval !

    De très bon conseil pour épargner sur des livrets, de l’assurance vie ou en bourse.

    Il faut se connaitre pour savoir ce qu’on est prêt à accepter ou non, et se former pour modéliser ces souhaits.
    On pourra alors définir de bons objectifs et se lancer dans l’aventure 🙂 .

    Qu’est ce qui a été le plus dur pour toi quand tu as commencé à investir ?

    Marc.
    Marc de Mieux Gérer Son Argent Articles récents..Mes 11 conseils pour un investisseur débutantMy Profile

    • Olivier G avril 26, 2014 at 16 h 22 min #

      Bonjour Marc,

      Merci à toi d’avoir organisé cet événement 😉

      Je pense que le plus dur pour moi et comme pour beaucoup de personnes, est le passage à l’action, ses peurs qu’il faut dépasser !

      A bientôt,
      Olivier G.

  2. ludovic baratier mai 7, 2014 at 15 h 32 min #

    bonjour

    merci pour ces informations

    il est vrai qu’il ne faut pas avoir peur de se mouiller et pour moi la bourse est le meilleur moyen d’investir en ayant une stratégie claire.

    ludovic
    ludovic baratier Articles récents..Conserver l’action Alstom ou prendre ses bénéfices ?My Profile

  3. Minana Chrystel mai 14, 2014 at 9 h 07 min #

    bonjour,
    merci pour ces 5 conseils. Pour notre part, nous préférons les livrets et actions sans risque de l’entreprise, bref, que des placements sûrs mais seulement rentables à long terme. Cela nous a toujours réussi, si bien qu’actuellement, un de nos placements nous permettra de payer les études supérieures de nos 3 enfants sans faire de crédit. Nous avons commencé ce placement lors de la naissance de notre premier enfant en augmentant les prélèvements au fil des années.
    Mais pour nous, la bourse ne correspond pas à notre vision d’investissement, ni à notre capacité de s’y engager. Nous ne sommes pas joueurs, nous n’apprécions pas les risques inutiles et nous sommes très patients.
    Chrystel

  4. ludovic baratier mai 19, 2014 at 16 h 33 min #

    bonjour

    je pense que c’est intéressant de miser sur le long terme. En terme de placement boursier, je pense qu’une stratégie basée sur le long terme avec des actions de rendement peut être vraiment performant.

    Ludovic
    ludovic baratier Articles récents..Action à dividende :un rendement à plus de 12% !!My Profile

  5. Xolali juillet 17, 2014 at 15 h 57 min #

    Salut Olivier !
    Merci pour ton article.
    Le point 4 est vraiment très important. Si on se lance à tête perdu dans des livrets d’épargne de toute sorte, on risque vite de se perdre et surtout d’y perdre beaucoup !
    Xolali Articles récents..Pourquoi j’investi dans les métaux précieux ?My Profile

  6. Julien août 3, 2016 at 12 h 14 min #

    Bonjour,
    Merci pour ces astuces. Je compte les suivre avant d’effectuer mon prochain investissement immobilier.
    À bientôt

  7. Suzy mars 7, 2017 at 10 h 50 min #

    Je te remercie pour cet article fort intéressant. L’épargne est un sujet qui me parle beaucoup et découvrir des conseils à ce propos m’intéresse ! C’est avec un grand plaisir que je partagerai cet article.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.